Publicités

L’armée nigérienne repousse une attaque de Boko Haram, tuant 11 combattants

POLITIQUE

Onze combattants de Boko Haram ont été tués et de nombreux autres blessés dans une attaque repoussée par l’armée dans la ville de Madagali de l’Etat nigérien d’Adamawa (nord-est), a déclaré jeudi l’armée dans un communiqué.
Le groupe terroriste a envahi mardi soir la ville pour semer le chaos au sein de la population locale avec cinq camions armés, un véhicule blindé de transport de troupes et un véhicule piégé porteur d’un engin explosif improvisé.
L’armée a poursuivi en indiquant que ses troupes avaient détruit et repris aux terroristes des munitions de gros calibre et des équipements en repoussant l’attaque.
Toutefois, un volontaire civil a perdu la vie alors qu’il aidait les troupes pendant l’échange de tirs. Un soldat a également été blessé, a ajouté la même source.
Boko Haram essaie depuis 2009 de fonder un EI dans le nord-est du Nigéria, faisant quelque 20.000 morts et des millions de déplacés.
La secte terroriste se base dans le nord-est du pays mais elle est aussi active au Tchad, au Niger et dans le nord du Cameroun.

Publicités

ARTICLES connexes

Chargement....
AfroPlanete | La vitrine de l'Afrique
AfroPlanete site d'informations, d'actualités et tous évènements en Afrique et ailleurs dans le monde

Ce site utilise des cookies pour améliorer votre expérience. Nous supposerons que cela vous convient, mais vous pouvez vous désabonner si vous le souhaitez. Accepter Lire plus

Privacy & Cookies Policy