AfroPlanete
SPORT

le TP Mazembe va saisir la CAF et la FIFA pour être soupçonné d’empoisonner les joueurs du Club Africain de Tunisie.

Le match entre le club congolais du TP Mazembe et le Club africain de Tunis en phases de poules de la Ligue des Champions africaine se poursuit en dehors des pelouses. Après la débâcle subie sur la pelouse des Corbeaux de Lubumbashi (8-0), samedi dernier, les Tunisiens ont soumis leurs joueurs à des tests médicaux. Des insinuations mal accueillies en RDC où le TP Mazembe a décidé de saisir les instances du football africain et mondial.

« Le TP Mazembe est profondément déçu par cette attitude du Club Africain. C’est ce qui a poussé le président du club, Moïse Katumbi, à instruire l’avocat du club, Gregory Ernest, pour saisir les instances supérieures du football continental et mondial afin que Mazembe soit rétabli dans sa dignité », a annoncé sur les ondes de Radio Okapi le directeur sportif du TPM, Frédéric Kitengie

À Tunis, la lourde défaite du Club africain a été vécue comme une véritable humiliation, d’autant qu’avant la rencontre, le coach Chiheb Ellili évoquait une « véritable finale » entre les deux favoris du groupe C, relate Jeune Afrique. Depuis, le coach a rendu sa démission, tandis que lundi, tous les joueurs qui avaient effectué à Lubumbashi ont été soumis à une visite médicale qui n’a rien révélé de suspect. Toujours selon Jeune Afrique, la direction du TP Mazembe s‘était insurgée face à cette attitude, rappelant que la délégation tunisoise était arrivée à Lubumbashi avec entre autres sa propre nourriture, son eau minérale ainsi qu’un chef cuisinier.

Une chose est sûre, le match retour entre les deux formations prévu en terre tunisoise le 12 février aura des airs de revanche pour le Club africain.

ARTICLES connexes

Chargement....
AfroPlanete | La vitrine de l'Afrique
AfroPlanete site d'informations, d'actualités et tous évènements en Afrique et ailleurs dans le monde

Ce site utilise des cookies pour améliorer votre expérience. Nous supposerons que cela vous convient, mais vous pouvez vous désabonner si vous le souhaitez. Accepter Lire plus

Politique de confidentialité et cookies