AfroPlanete
ECONOMIE SOCIETE

Algérie – Manifestations en Algérie : le métro d’Alger perd 1,8 milliards de dinars à cause de Abdelkader Zoukh

Chaque vendredi, le wali d’Alger, Abdelkader Zoukh, ordonne la fermeture de la ligne du métro d’Alger. Cette décision était pour empêcher les manifestants d’arriver au centre de la capitale. Ainsi, Zoukh aurait fait perdre 1,8 milliard de dinars à cette entreprise, rapporte le quotidien arabophone El Khabar.

Au moindre soulèvement populaire, marches, manifestations ou sit-in, le wali d’Alger ordonnerait l’arrêt de service du métro d’Alger et du tramway. L’entreprise fermait sa ligne pour empêcher les manifestants d’arriver jusqu’à Alger, le weekend. Mais aussi les jours de semaine, quand les étudiants protestaient contre le cinquième mandat de Bouteflika.

« C’est ainsi qu’Abdelkader Zoukh aurait fait perdre 1,8 milliard de dinars à l’entreprise du métro d’Alger depuis le 22 février », a expliqué le quotidien arabophone El Khabar. Ce chiffre comprendrait alors les jours hors service du métro pendant quatre vendredis, ainsi que les dimanches de contestations estudiantines. Tout cela depuis le début du mouvement populaire et les manifestations sectorielles contre le pouvoir en place.

« Les instructions auraient été données par le wali d’Alger, chaque jeudi après avoir consulté le conseil de sécurité de la wilaya ». Selon le quotidien « cette entreprise de transport urbain à savoir les métros, les tramways et les transports par câbles (téléphériques) se verra, très prochainement, rembourser ses pertes par le Trésor public ».

ARTICLES connexes

Chargement....
AfroPlanete | La vitrine de l'Afrique
AfroPlanete site d'informations, d'actualités et tous évènements en Afrique et ailleurs dans le monde

Ce site utilise des cookies pour améliorer votre expérience. Nous supposerons que cela vous convient, mais vous pouvez vous désabonner si vous le souhaitez. Accepter Lire plus

Politique de confidentialité et cookies