AfroPlanete
POLITIQUE

Algérie – Le président algérien quitterait-il Genève après une demande judiciaire de le placer sous curatelle en Suisse?

Le président algérien quitterait-il Genève après une demande judiciaire de le placer sous curatelle en Suisse?

L’avion qui l’avait conduit en Suisse le 24 février a décollé d’Alger vers 07h00 GMT, selon les enregistrements radar. Il s’est posé quelques heures plus tard à l’aéroport Cointrin de Genève, où un important dispositif policier a été déployé, a constaté un journaliste de Reuters sur place. Aucune ambulance ni convoi officiel n’a été aperçu.

Ce départ a-t-il été précipité après une demande judiciaire de le placer sous curatelle ?

Saskia Ditisheim, présidente de la branche suisse de l’ONG Avocats sans frontières, venait de déposer une requête devant le Tribunal de Protection de l’adulte et de l’enfant de Genève, pour demander le placement sous curatelle du président algérien. “La santé fragile de M. Bouteflika l’expose à être manipulé par son entourage“, avait-elle déclaré.

L’avocate a agi pour le compte d’une citoyenne algérienne anonyme, “c’est une démarche individuelle”, avait-t-elle expliquéaux médias, “ma cliente veut protéger son président et veut connaître aussi l’état de santé réel de son président afin de savoir s’il est apte ou non à gouverner son pays. Tous les Algériens ont le droit de le savoir. Je fais mon devoir d’avocate“.

Dans cette requête, Saskia Ditisheim demande la nomination d’un ou plusieurs curateurs neutre(s) devant être “nommé(s) en dehors du cercle entourant le président“.

A lire aussi >>> Bouteflika finit par déposer sa candidature

La requête de curatelle demande aussi d'”autoriser les curateurs à délier les médecins des Hôpitaux universitaires de Genève” du “secret médical” à l’égard du président algérien. Et à les “autoriser à obtenir une “attestation médicale se prononçant sur ses aptitudes à gouverner un pays”.

Confiante, à moins que le président soit transféré dans un autre pays

Hier, Saskia Ditisheim se disait confiante du succès de cette affaire, “à moins que le président soit transféré dans un autre pays“, avait-elle prévenu.

Voilà qu’aujourd’hui, le président algérien s’apprête à quitter la Suisse.

La candidature d’Abdelaziz Bouteflika à un cinquième mandat consécutif donne lieu depuis deux semaines à des manifestations sans précédent en Algérie. Plusieurs centaines d’étudiants ont encore défilé dimanche à Alger en scandant : “Bouteflika, pas de cinquième mandat !”.

Le premier tour de l’élection présidentielle aura lieu le 18 avril.

Âgé de 82 ans, le président ne s’est pas exprimé en public depuis son accident vasculaire cérébral de 2013.

ARTICLES connexes

Chargement....
AfroPlanete | La vitrine de l'Afrique
AfroPlanete site d'informations, d'actualités et tous évènements en Afrique et ailleurs dans le monde

Ce site utilise des cookies pour améliorer votre expérience. Nous supposerons que cela vous convient, mais vous pouvez vous désabonner si vous le souhaitez. Accepter Lire plus

Politique de confidentialité et cookies