AfroPlanete
JUSTICE

Tunisie – La précarité financière des juges anti-corruption

Le président du syndicat des magistrats déplore la précarité financière des juges anti-corruption.

“Comment encourager la lutte contre la corruption si les justiciers eux même n’ont pas de moyens adéquats “

Le président du Syndicat des magistrats tunisiens (SMT), Ibrahim Boussallah a affirmé que la prime accordée aux juges chargés de la lutte contre la corruption est estimé à 130 dinars par mois.

Il a dévoilé que les juges anti-corruption disposaient d’une voiture populaire qui, en vertu de ce privilège, voit une déduction de 120 dinars opérée sur leurs salaires.

“Plus de 30 juges travaillent dans le pôle judiciaire de lutte contre la corruption dont la moitié n’a pas ce privilège (voiture populaire)”, a-t-il déclaré.

ARTICLES connexes

Chargement....
AfroPlanete | La vitrine de l'Afrique
AfroPlanete site d'informations, d'actualités et tous évènements en Afrique et ailleurs dans le monde

Ce site utilise des cookies pour améliorer votre expérience. Nous supposerons que cela vous convient, mais vous pouvez vous désabonner si vous le souhaitez. Accepter Lire plus

Politique de confidentialité et cookies