AfroPlanete
POLITIQUE

Côte d’Ivoire – depuis le village, Guillaume Soro attaque à nouveau Ouattara

Même loin de la capitale ivoirienne, l’ancien président de l’Assemblée nationale, Guillaume Soro ne baisse pas les bras en ce qui concerne les attaques contre la gestion du gouvernement Ouattara.

S’étant retiré dans le nord de la Côte d’Ivoire, à Dabakala, Guillaume Soro s’est encore une fois attaqué à son ancien allié, le président Alassane Ouattara. Après une visite dans plusieurs localités, il s’est indigné du fait du manque d’infrastructures socio-économiques de base dans plusieurs régions de la Côte d’Ivoire. A Kapélé, dans la sous-préfecture de Foumbolo, Soro a indiqué avoir observé un manque d’infrastructure d’éducation. Dans un tweet, le député de Ferké a ironisé sur la question en mettant en exergue deux jeunes filles de la région. « Regardez bien ces deux jeunes filles qui m’encadrent. Elles ne sont pas scolarisées dans notre Côte d’Ivoire Émergente aux taux de croissance exponentiels. Cause : pas d’école à Kapélé », a souligné Soro, ironisant sur les tares du gouvernement Ouattara.

« Il a par ailleurs promis à ces deux adolescentes de suivre des cours d’alphabétisation afin de rattraper leur retard. La construction d’une école primaire a également été annoncée par l’ancien Premier ministre, et les travaux démarrent dans deux semaines » indique le site Afrique sur 7. Des actions et des révélations de l’ancien SG des forces nouvelles qui, sans aucun doute, entre dans une campagne de révélations des limites des actions de l’actuel président Alassane Ouattara ; quand on sait que Soro Guillaume avait annoncé qu’il laissait le « tabouret » pour conquérir le « fauteuil », en référence à la présidentielle de 2020.

ARTICLES connexes

Chargement....
AfroPlanete | La vitrine de l'Afrique
AfroPlanete site d'informations, d'actualités et tous évènements en Afrique et ailleurs dans le monde

Ce site utilise des cookies pour améliorer votre expérience. Nous supposerons que cela vous convient, mais vous pouvez vous désabonner si vous le souhaitez. Accepter Lire plus

Politique de confidentialité et cookies