AfroPlanete
IMMIGRATION

France – « Gilets noirs » : des centaines de sans-papiers manifestent à l’aéroport de Roissy

Entre 200 et 500 sans-papiers ont investi dimanche le terminal 2F de l’aéroport Charles-de-Gaulle. Ces « Gilets noirs », accompagnés par les militants de la Chapelle debout, à l’origine de la mobilisation, réclament la fin des expulsions et la régularisation de tous les sans-papiers.

Dimanche 19 mai, plusieurs centaines de sans-papiers ont occupé pendant plus de deux heures le terminal 2F de l’aéroport Roissy Charles-de-Gaulle pour dénoncer le rôle de la compagnie aérienne française dans les expulsions. Ils étaient environ 200 selon l’AFP, 500 selon les organisateurs. 

La manifestation était organisée par le collectif de militants pro-migrants La Chapelle Debout et celui des « Gilets noirs » qui se définissent comme des « migrant.e.s à la rue et de foyers de toute l’Ile-de-France en lutte ».

Les manifestants ont réclamé qu’Air France « stoppe toute participation financière, matérielle, logistique ou politique » aux reconduites à la frontière. 

Arrivée des sans papiers à CDG. Ils sont nombreux et #deter ! ✊🏽 pic.twitter.com/IO69d1r518— S.P (@s_pontikis) May 19, 2019

Le lieu n’a pas été choisi au hasard : l’aéroport de Roissy Charles-de-Gaulle est situé à proximité du centre de rétention administrative (CRA) du Mesnil-Amelot, le plus grand de France métropolitaine. « Ce lieu [l’aéroport] est avant tout une frontière. Une frontière sans mur ni barbelés (…) », peut-on lire dans le communiqué des Gilets noirs. D’autres actions prévues 
L’action entamée vers 14h s’est achevée deux heures plus tard selon le collectif militant La Chapelle debout qui entendait dénoncer les « pressions » sur le personnel d’Air France et sur les passagers qui s’opposent aux expulsions. 
Quatre représentants des Gilets noirs ont été reçus en fin d’après-midi par une délégation de la compagnie aérienne qui s’est engagée « à faire part des doléances auprès de la direction », a affirmé un membre de La Chapelle debout.

« Nous sommes la liberté de circuler et de s’installer en acte, nous l’arracherons en droit. Au nom de celles et ceux qui ne sont pas arrivé-es, pour nous sauver nous mêmes, et, pour celles et ceux qui veulent venir ». Gassama, Gilet Noir pic.twitter.com/EOetnfGOu0— La Chapelle Debout ! (@chapelledebout) May 20, 2019

Ce n’est pas la première action coup de poing organisée par La Chapelle debout. Fin décembre, environ 200 sans-papiers avaient tenté d’entrer à la Comédie française afin d’obtenir leur régularisation. Le mois suivant, un groupe du même nombre de personnes s’était rassemblé devant la préfecture de police de Paris avec les mêmes revendications. 

Les Gilets noirs assurent que d’autres actions suivront. « Nous ne nous arrêterons plus tant qu’Edouard Philippe [le Premier ministre, ndlr] n’aura pas donné des papiers et des logements à tous les Gilets noirs », écrivent La Chapelle debout et des Gilets noirs dans un communiqué publié dimanche soir.

ARTICLES connexes

Chargement....
AfroPlanete | La vitrine de l'Afrique
AfroPlanete site d'informations, d'actualités et tous évènements en Afrique et ailleurs dans le monde

Ce site utilise des cookies pour améliorer votre expérience. Nous supposerons que cela vous convient, mais vous pouvez vous désabonner si vous le souhaitez. Accepter Lire plus