AfroPlanete
FAITS DIVERS MON HISTOIRE SUBSAHARIEN

Tunisie – Une ivoirienne rend son témoignage “il me violait à chaque fois parce que je n’avais pas un endroit où dormir”

agression sexuelle

La rédaction d’AfroPlanete a été contactée par une internaute du nom de J.M qui tenait à partager son histoire, ce calvaire qu’elle a vécu .

>>> Lire aussi : Une fille de 5 ans assassinée par son oncle, celui-ci la viole et la sodomise.

La Tunisie étant un des pays accessible par certains pays de l’Afrique subsaharienne sans visa, rien que des formalités. Ce pays est devenu, depuis l’arrivée de la BAD un eldorado pour les subsahariens. J.M, venu dans le même optique que certains subsahariens ” pour le travail”, va vivre un des pires moment de sa vie.

Elle nous raconte son histoire

Je me nomme, J.M et j’ai 28 ans, je suis issu d’une famille de 4 enfants dont 3 garçons et une fille. Mon père est militaire et ma mère ménagère, Je suis titulaire d’un BAC série littéraire, je ne vais pas trop m’attarder sur ma présentation. Je viens par ces écrits vous expliquer mon histoire.

En février 2016, après l’obtention de mon diplôme de baccalauréat, j’ai décidé d’arrêter les cours et de me chercher “c’est à dire voler de mes propre ailes” malgré que mes parents s’arrangeaient pour que nous ne manquons de rien mes frères et moi parce que je voulais être indépendante. Donc j’ai décidé d’aller à l’aventure, par le biais d’une connaissance je me suis rendue au Koweït. J’ai vécu des atrocités au Koweït mais après mes 2 ans de contrats d’ai décidé de rentrer au pays en Côte d’ivoire avec une économie de près de 3200 euros. 

Dès que je suis arrivé au pays, 2 mois plutard, un ami de mes frères m’a demandé si je connais la Tunisie, je lui ai dit non parce que je n’ai jamais mis les pieds en Tunisie. Lui même voulais venir en Tunisie mais n’avais pas assez de moyens donc il me l’a proposé parce qu’il a une connaissance ici et j’ai accepté.

J’ai moi même acheté le billet et faire toutes les démarches à mes frais, de mon propre argent. C’était prévu que sa connaissance vienne me chercher à l’aéroport et me dépose chez un cousin qui vis déjà en Tunisie, du moins c’est ce qui était prévu.

J’ai pris mon vol et j’ai atterri à l’aéroport de Tunisie à 4h45 puisque mon vol avait décollé tard dans la nuit. Arrivée à l’aéroport ce dernier est venu me chercher et m’a emmené chez lui. Il m’a installé, demandé les nouvelles et m’a demandé de me reposer, djaaaaa je venais faire foyer sans le savoir. 

Dès que je me suis réveillée j’ai demandé à ce qu’il me conduise chez mon cousin chez qui je devait séjourner le temps de me stabiliser. Ce dernier me dit que mon cousin est aller à sfax donc je dois rester avec lui un peu. je dis ok puisque c’est l’ami de mon cousin.

Il me demande de lui remettre mon argent de poche que j’avais sur moi qui était de 720 euros, je lui ai remis, les colis que j’ai emmené il a aussi tout pris, la nourriture et certaines chose que mon cousins m’avait dit d’acheter.

J’ai passé 5 jours chez lui, je lui demande mais quand est ce qu’on ira chez mon cousin il me dit tu vas vivre avec moi pour le moment. Etant nouvelle sur le territoire je ne connaissait personne donc je ne pouvais qu’obeir. Il m’enfermait seule dans la maison “une chambre salon” et il sortait sans me laisser à manger, il y avait des voisine meme pour discuter avec elles c’est tout un probleme. Deux semaines passées il me dit que je lui plait donc il aimerait que je sois sa copine, ce que je refusait à plusieur reprises donc il se mettait à me battre et me punir sans manger, je mangeait seulement lorsqu’il était de bonne humeur.

Lorsque je venais j’avais un gros posterieur, avec le peu de temps passer avec lui j’ai deperi. J’avais de plus en plus fin donc parfois j’etais obliger de céder pour pouvoir avoir de quoi manger. Parfois dès qu’il rentre et qu’il est en érection il me forçait à coucher, il était très en forme et moi mince donc je ne pouvais pas bien lutter ce qui faisait qu’il couchait avec moi quand il voulait. 

Il avait arraché mon téléphone donc je ne pouvait pas appeler et je n’avais pas d’argent pour en acheter, lorsque je lui demande de me laisser appeler, il n’a jamais de crédit. Donc j’ai commencé à jouer le jeu et me laisser aller lorsqu’il voulait, j’ai pris pour ami une voisine, cette dernière était son ex donc sa ne lui disait rien.

Après 2 mois il ne me sequestrait plus mais je n’avais rien; un jour pendant qu’il était sorti j’ai decidé d’aller me promener, je marchait et parlait seule dans la rue. Il ya un jeu ne étudiant ivoirien aussi qui m’a vu et s’est approché de moi. Que DIEU benisse ce dernier abondamment. Il s’est approché parce qu’il a vu une belle femme, il a commencé à e draguer, je lui ai dit en même temps “mon frère où je suis c’est problème tu vois donc stp tu peux me parler d’autre chose que de mon beau visage”. L’étudiant m’a emmené dans un café m’a proposé à manger et à boire, je lui ai expliqué mon histoire, il m’a remis la somme de 60dt et il a acheté un petit téléphone de 39 dinars avec une puce de 5 dinars.

Arrivée à la maison j’ai dit à celui qui m’hébergeait que j’ai appelé la police donc s’il continue ils vont le mettre en prison. Comme c’est un ivoirien je n’ai pas voulu porter plainte comme l’étudiant m’avait proposé. 

Mon cousin lui j’ai fini par découvrir qu’il l’est passé par la mer pour aller en italie. Quelque après avoir rencontré l’étudiant “Jacob” j’ai quitté la maison et me suis installé à balazreg en colocation. Ce dernier qui m’a maltraité a aussi pris le bateau pour l’Italie, je prie DIEU qu’il ne meurt pas  sur la mer et qu’il mette aussi une fille au monde. 

A présent je fais des cours en multimédia et je suis en avec jacob, lui continue en master1 il compte demander ma main. C’est avec son accord que je vous écrit.

Je tiens à profiter de l’occasion que vous me donner pour sensibiliser mes frères et sœurs subsahariens.

Vous savez, si nous ne sommes pas solidaire entre nous qui le fera? si ton proche te traite ainsi, comment veux tu qu’autrui te traite avec respect. Et sachez que tout se paie sur terre.

Je tiens à remercier AfroPlanete qui m’a permis de libérer une fois de plus mon cœur parce que à part jacob personne ne le savais.

Ce contenu a été copié dans son intégralité sans aucune modification. Les noms des personnages n’ont pas été révélés sous la demande de l’internaute.

>>> Lire aussi : La famille de sa fiancée refuse sa dot parce qu’il est trop infidèle

Si vous souhaitez partager votre histoire, vous pouvez nous envoyer un mail sur afroplanete@gmail.com ou nous envoyer un message sur notre page facebook.

ARTICLES connexes

Chargement....
AfroPlanete | La vitrine de l'Afrique
AfroPlanete site d'informations, d'actualités et tous évènements en Afrique et ailleurs dans le monde

Ce site utilise des cookies pour améliorer votre expérience. Nous supposerons que cela vous convient, mais vous pouvez vous désabonner si vous le souhaitez. Accepter Lire plus

Politique de confidentialité et cookies