La faillite de Thomas Cook coûtera très cher à des hôteliers tunisiens

TOURISME

“Des pertes d’environ 70 millions d’euros, soit près de 220 millions de dinars (MD), seront supportées par une quarantaine d’hôteliers tunisiens, parmi ceux qui coopèrent avec le tour opérateur Thomas Cook “, a indiqué Mouna Ben Halima, chargée de communication à la Fédération Tunisienne d’Hôtellerie (FTH), lundi, dans une déclaration à l’agence TAP, rappelant que le tour opérateur britannique vient d’annoncer ce lundi matin sa faillite, et a donc été déclaré en cessation de paiement.

” Ces pertes représentent entre 65 et 70% du chiffre d’affaires des hôtels sinistrés, étant donné qu’il s’agit là des factures non payées de la haute saison (les mois de juillet, août et septembre), sachant que le paiement des droits de résidence relevant du voyagiste britannique sont toujours réglés après 90 jours “.

La responsable a précisé que la plupart des professionnels tunisiens touchés par cette crise sont implantés dans les deux régions de Hammamet et de Djerba, dont une dizaine coopère exclusivement avec Thomas Cook.
“Quelques uns, parmi ces unités hôtelières, auront de grandes difficultés à survivre, surtout qu’ils ont beaucoup souffert après les attentats, notamment ceux de l’année 2015 “, a-t-elle estimé.

>>> Lire aussi : ISIE: des infractions pendant la campagne pour les législatives

Les touristes qui ont réservé sur la Tunisie via Thomas Cook ne viendront pas, alors que ceux résidant, actuellement, dans notre pays, partiront vers leurs pays d’origine, à partir d’aujourd’hui. En fait, des avions ont été mobilisés par le gouvernement britannique pour assurer le retour des touristes, dans de bonnes conditions. Un nombre de vols sont prévus à partir d’aujourd’hui de l’aéroport Enfidha vers 12h30.

Ben Halima a regretté que la Tunisie, bien qu’étant la destination qui enregistre la plus forte croissance de la demande dans toute la région méditerranéenne, continue à souffrir, à cause de plusieurs défaillances, “dont notamment la non activation de l’open sky”.

Partageant le même point de vue, Hedi Hamdi, responsable communication à la Fédération Tunisienne des Agences de Voyage (FTAV), a appelé à réviser le modèle économique du tour operating et à faire évoluer la relation avec les différents opérateurs touristiques.

Hamdi a révélé que cette crise aurait des séquelles sur une seule agence de voyage, à savoir Tunisian Travel Service (TTS) qui coopère en exclusivité, en Tunisie, avec Thomas Cook. Les pertes de cette agence seront grandioses, surtout qu’elle vient de mobiliser une importante enveloppe pour l’acquisition de bus, destinés au transport des touristes de et vers les aéroports.

Le responsable a souligné que la FTAV suit avec inquiétude la situation et appelle les professionnels du tourisme à assurer le retour des clients de Thomas Cook dans de bonnes conditions, à même de préserver la notoriété du site tunisien.

Il est à rappeler que la Tunisie reçoit une moyenne annuelle de 150 mille touristes, via le voyagiste britannique Thomas Cook, venant de 10 destinations européennes, notamment de l’Angleterre, de l’Allemagne, de la France, de l’Italie…

(Source : TAP)

ARTICLES connexes

Chargement....
AfroPlanete | La vitrine de l'Afrique
AfroPlanete site d'informations, d'actualités et tous évènements en Afrique et ailleurs dans le monde

Ce site utilise des cookies pour améliorer votre expérience. Nous supposerons que cela vous convient, mais vous pouvez vous désabonner si vous le souhaitez. Accepter Lire plus

Privacy & Cookies Policy