AfroPlanete
POLITIQUE

Macky Sall : « J’assume ma solidarité avec la France… »

Macky Sall J’assume ma solidarité avec la France

Présent samedi dernier au Togo où il a assisté au sommet de Lomé sur la lutte contre le trafic des faux médicaments, Macky Sall a remercié la France pour ses efforts consentis dans la lutte contre le terrorisme au Sahel. Le président sénégalais a réitéré son soutien à Emmanuel Macron et a appelé les autres chefs d’Etats européens à le rejoindre.

>>> Lire aussi : Kenya: Uhuru Kenyatta procède à un remaniement ministériel

Samedi dernier s’est tenu à Lomé au Togo, un sommet sur la lutte contre le trafic de faux médicament. Prévu pour durer deux jours, l’événement, « une initiative originale, purement africaine » selon le ministre togolais de la santé, a réuni six présidents africains, plusieurs anciens chefs d’Etat et de gouvernement, ainsi que d’éminentes personnalités du monde médical, dont le directeur général de l’OMS, Tedros Adhanom Ghebreyesus.

Également présent à ce sommet où il a signé avec six autres États africains un pacte contre le trafic de faux médicaments, le président sénégalais Macky Sall a réitéré son soutien à la France pour son intervention militaire au Sahel. « J’assume ma solidarité avec la France et je plaide en faveur d’une coalition internationale contre le terrorisme au Sahel », a soutenu Macky Sall dans un entretien accordé au « Journal du dimanche ».

>>> Lire aussi : Togo – présidentielle 2020: la Ceni a validé neuf candidatures

Pour le président sénégalais, tous les chefs d’Etats qu’ils soient africains, européens ou asiatiques doivent non seulement remercier la France pour ce combat noble, mais aussi le soutenir. « On l’a fait pour la Syrie et l’Irak. Pourquoi pas chez nous alors qu’on sait parfaitement que Daech est en train de renaître ici, en Afrique », s’est notamment interrogé le numéro 1 sénégalais.

Macky Sall qui précise que la lutte contre le terrorisme ne doit pas être le combat d’un seul pays, a fait remarquer que son pays fut l’un des tout premiers à se jeter dans la marre. « Nous étions là dès le départ, sans attendre le mandat des Nations unies, et à la demande du Mali. Sept ans après, nous avons toujours 1300 soldats engagés aux côtés de la Minusma », a fait rappeler le président sénégalais.

ARTICLES connexes

Chargement....
AfroPlanete | La vitrine de l'Afrique
AfroPlanete site d'informations, d'actualités et tous évènements en Afrique et ailleurs dans le monde

Ce site utilise des cookies pour améliorer votre expérience. Nous supposerons que cela vous convient, mais vous pouvez vous désabonner si vous le souhaitez. Accepter Lire plus

Politique de confidentialité et cookies