Le prince saoudien Bin Salman a piraté le téléphone du propriétaire du Washington Post, Jeff Bezos, 5 mois avant le meurtre de Khashoggi, révèle un nouveau rapport choquant

INTERNATIONALE TECHNOLOGIE
Le prince saoudien Bin Salman a piraté le téléphone du propriétaire du Washington Post Jeff Bezos 5 mois avant le meurtre de Khashoggi, révèle un nouveau rapport choquant

Le gouvernement saoudien a nié avoir piraté le téléphone de Jeff Bezos, propriétaire d’Amazon et du Washington Post, après qu’une enquête privée mise en place par Bezos l’année dernière ait prouvé avec presque la certitude que le prince héritier Mohammed Bin Salman était responsable du piratage.

>>> Lire aussi : Le téléphone du PDG d’Amazon aurait été piraté par l’Arabie saoudite

Selon les résultats de l’enquête explosive, publiée pour la première fois par The Guardian, l’analyse numérique médico-légale a conclu que le téléphone de Bezos a été compromis après que Bezos a reçu un fichier vidéo malveillant à partir d’un numéro de téléphone utilisé par Mohammed bin Salman, et immédiatement “de grandes quantités de données” ont été extraites du téléphone de Bezos en quelques heures.

Le National Enquirer, un tabloïd américain, a eu des semaines plus tard accès à des textes privés échangés par Bezos avec une femme nommée Lauren Sanchez, avec laquelle il avait une liaison extraconjugale. Après l’annonce de la nouvelle, Bezos a dû rompre avec sa femme, ce qui en faisait un milliardaire après son installation.

>>> Lire aussi : Jeff Bezos récupère le titre d’homme le plus riche du monde, quelques heures après sa défaite contre Bill Gates

Selon le Guardian Newspaper, Bezos est devenu la cible de l’Arabie saoudite à la suite de la couverture négative du Washington Post et des informations sur le gouvernement saoudien et il faut se rappeler Jamal Khashoggi qui aurait été tué par le gouvernement saoudien 5 mois après le piratage de Bezos par un journaliste avec le Washington Post.

La mort de Khashoggi, qui a été tué à l’ambassade d’Arabie saoudite en Turquie, a ensuite été reconnue par l’Arabie saoudite comme une “ erreur ”, et a entraîné une réaction mondiale contre le prince héritier, qui a tenté de créer des investissements dans la région et de faire de la pays plus libéral pour encourager le tourisme.

L’ambassade d’Arabie saoudite à Washington, réagissant aux informations, a déclaré dans un communiqué publié mercredi que “les récents rapports des médias qui suggèrent que le Royaume est derrière un piratage du téléphone de M. Jeff Bezos sont absurdes”.

“Nous demandons une enquête sur ces allégations afin de pouvoir connaître tous les faits”, a ajouté l’ambassade.

Gavin de Becker, un consultant en sécurité travaillant pour Bezos, a déclaré dans un article d’opinion publié par le Daily Beast en mars 2019;

>>> Lire aussi : Le PDG d’Amazon finalise son divorce avec un accord de 38 milliards $

“Nos enquêteurs et plusieurs experts ont conclu avec une grande confiance que les Saoudiens avaient accès au téléphone de Bezos et ont obtenu des informations privées”,

Le rôle du gouvernement saoudien dans le meurtre du journaliste Jamal Khashoggi est toujours dans l’esprit du monde et les récentes révélations de piratage de la peinture du téléphone de Bezos Mohammed Bin Salman, le futur roi d’Arabie saoudite sous un jour plus sombre.

Au moment de sa mort en octobre 2018, Khashoggi, un chroniqueur du Washington Post, était un dissident qui avait critiqué le gouvernement saoudien.

ARTICLES connexes

Chargement....
AfroPlanete | La vitrine de l'Afrique
AfroPlanete site d'informations, d'actualités et tous évènements en Afrique et ailleurs dans le monde

Ce site utilise des cookies pour améliorer votre expérience. Nous supposerons que cela vous convient, mais vous pouvez vous désabonner si vous le souhaitez. Accepter Lire plus

Privacy & Cookies Policy