Migration: Affrontements entre la police et les habitants des iles de Lesbos et Chios

IMMIGRATION

Des affrontements ont opposé, mardi, des centaines d’habitants de Lesbos et de Chios à la police qui a fait usage de gaz lacrymogènes sur fond de controverse autour de nouveaux centres fermés pour migrants sur ces îles de la mer Egée.

Habitants et autorités locales se sont rassemblés sur les ports de ces îles et dans des villages, situés à proximité des terrains choisis pour la construction de nouveaux camps, pour protester contre l’arrivée d’environ un millier de policiers en provenance de Grèce continentale afin de renforcer la sécurité sur ces îles, indique la police. Des gaz lacrymogènes et des grenades assourdissantes ont été lancés par les forces de l’ordre contre les manifestants. Deux femmes ont été hospitalisées pour des problèmes respiratoires après ces incidents, ajoute la même source.

Le gouvernement a de nouveau réitéré, mardi, sa détermination à construire ces nouveaux centres fermés pour remplacer les camps surpeuplés sur les îles. “Les nouveaux camps seront construits“, a affirmé le porte-parole du gouvernemet, Stelios Petsas, lors d’un point de presse, précisant que les vieux centres débordés de demandeurs d’asile vont fermer.

Plus de 38.000 migrants sont actuellement entassés dans des camps installés sur les îles de Lesbos, Samos, Chios, Leros et Kos en mer Egée, dont la capacité totale est de 6.200. Les travaux de construction de nouveaux camps sur Lesbos et Chios, avec une capacité de 7.000 personnes chacun, doivent débuter cette semaine. Vendredi dernier, le Haut commissaire de l’ONU pour les réfugiés, Filippo Grandi, a appelé à des actions urgentes pour remédier à la situation “choquante et honteuse” dans laquelle les migrants doivent vivre dans les centres d’accueil actuels sur les îles.

ARTICLES connexes

Chargement....
AfroPlanete | La vitrine de l'Afrique
AfroPlanete site d'informations, d'actualités et tous évènements en Afrique et ailleurs dans le monde

Ce site utilise des cookies pour améliorer votre expérience. Nous supposerons que cela vous convient, mais vous pouvez vous désabonner si vous le souhaitez. Accepter Lire plus

Politique de confidentialité et cookies