Algérie: l’EI revendique l’attaque suicide contre une base militaire

SÉCURITÉ

Le groupe Etat islamique a revendiqué, ce mardi 11 février, l’attaque terroriste perpétrée, dimanche, contre une base de l’armée. Celle-ci avait coûté la vie à un militaire.

L’attaque à la voiture piégée de dimanche contre une base militaire algérienne à Bordj Badji Mokhtar, dans la zone frontalière de Timiaouine près du Mali, porte les griffes du groupe état islamique. Un « frère martyr » a « fait exploser son véhicule au milieu de la base » algérienne « provoquant des dizaines de morts et de blessés, la destruction de nombreux engins et occasionnant des dommages matériels à la base« , affirme l’EI dans un communiqué partagé, mardi, sur ses chaînes Telegram.

Ce bilan détaillé par l’organisation terroriste ne converge pas avec celui du ministère algérien de la défense qui a fait état d’un mort. L’Algérie, pays situé au nord de l’Afrique, n’est pas souvent la cible des terroristes. Toutefois, le pays d’Abdelmadjid Tebboune partage des frontières avec des pays touchés par les groupes armés, dont le Niger, le Mali et la Libye. L’instabilité sécuritaire dans ces pays voisins demeure un risque potentiel pour Alger. C’est d’ailleurs pour cela que les nouvelles autorités algériennes se sont engagées à jouer le rôle de médiateur dans le règlement de la crise libyenne.

ARTICLES connexes

Chargement....
AfroPlanete | La vitrine de l'Afrique
AfroPlanete site d'informations, d'actualités et tous évènements en Afrique et ailleurs dans le monde

Ce site utilise des cookies pour améliorer votre expérience. Nous supposerons que cela vous convient, mais vous pouvez vous désabonner si vous le souhaitez. Accepter Lire plus

Privacy & Cookies Policy