RDC – Scandale sexuel: des vidéos intimes de l’évêque Pascal Mukuna font le tour des réseaux sociaux

BUZZ

Les images de la sextape impliquant l’évêque Pascal Mukuna se sont partagées à la vitesse de l’éclair depuis le début de la soirée du 02 mai 2020. Un véritable coup de tonnerre au quartier général de CACH qui avait vu dans ce pasteur au langage rude un communicateur capable de mobiliser l’opinion.L’homme n’y est pas aller à la légère. Pour lui Joseph Kabila à qui il colle tous les maux de la RDC devait être jugé et condamné. Il a donc choisi d’accrocher à son tableau de chasse l’autorité morale du FCC admiré pourtant par des millions de Congolais.

>>> Lire aussi : La sextape présumée d’ASAP Rocky a été divulguée en ligne(18+ photos)

Après avoir enchaîné des sorties médiatiques visiblement anti-FCC, le pasteur Mukuna, ancien boxeur, traverse un mauvais round où les coups pleuvent désormais sur son crâne. Le voilà décrédibilisé par ses propres gaffes, sous le nez du peuple congolais.

En troquant la Bible contre le jeu cynique de la politique, Pascal Mukuna avait-il pris la mesure des enjeux? Enivré par le triomphalisme et le tribalisme, il n’a pas pu voir le piège qui se refermait sur lui lentement mais sûrement. D’après certaines sources, il semblerait que les sextapes auraient été livré par ses proches.

>>> Lire aussi : Un sextape de la fille de Koffi Olomidé avec un célèbre chanteur circule sur le net

Fin de parcours pour le populiste Mukuna qui vient, en une sextape devenue nationale, de brûler la communication de terrain de CACH. Plusieurs observateurs estiment qu’il risque de perdre gros au niveau de son église et de son club de football « renaissance » sauf s’il rebondit comme savent le faire les hommes politiques.

mediacongo

ARTICLES connexes

Chargement....
AfroPlanete | La vitrine de l'Afrique
AfroPlanete site d'informations, d'actualités et tous évènements en Afrique et ailleurs dans le monde

Ce site utilise des cookies pour améliorer votre expérience. Nous supposerons que cela vous convient, mais vous pouvez vous désabonner si vous le souhaitez. Accepter Lire plus

Politique de confidentialité et cookies