FCFA à ECO: Le président Nigérian Muhammadu Buhari tacle durement Alassane Ouattara

ECONOMIE

« DES PERSONNES AVEC LESQUELLES NOUS VOULONS ENTRER DANS UNE UNION PRENNENT DES MESURES SANS NOUS FAIRE CONFIANCE » dixit le président Nigérian Muhammadu Buhari sur l’eco après les agissement de Ouattara.

Je me sens mal à l’aise que la zone UEMOA souhaite remplacer l’Eco par son franc CFA avant les autres États membres de la CEDEAO. Il est préoccupant que les personnes avec lesquelles nous voulons entrer dans une union prennent des mesures majeures sans nous faire confiance pour discuter.

“Le Nigéria soutient pleinement et s’engage à une union monétaire avec les bons fondamentaux – une union qui garantit la crédibilité, la durabilité et la prospérité régionale globale et la souveraineté. Mais nous devons faire les choses correctement et assurer le respect absolu des normes fixées. Nous ne pouvons pas nous ridiculiser en entrant dans une union pour se désintégrer, potentiellement dès que nous y entrons.” dit Muhammadu Buhari sur l’eco.

Nous devons être clairs et sans équivoque quant à notre position concernant ce processus. Nous devons aussi communiquer efficacement avec le monde extérieur. Nous avons tous tellement joué dans ce projet pour laisser les choses à de simples opportunités et commodités.

Nous devons poursuivre avec prudence et respecter le processus convenu pour atteindre notre objectif collectif tout en respectant les uns les autres. Sans cela, nos ambitions pour une Union monétaire stratégique en tant que bloc de la CEDEAO pourraient très bien être sérieusement menacées.

C’est en ces termes que s’est exprimé le président nigérian après le constat fait sur les conditions de changement du FCFA en ECO et les agissements du président ivoirien.

ARTICLES connexes

Chargement....
AfroPlanete | La vitrine de l'Afrique
AfroPlanete site d'informations, d'actualités et tous évènements en Afrique et ailleurs dans le monde

Ce site utilise des cookies pour améliorer votre expérience. Nous supposerons que cela vous convient, mais vous pouvez vous désabonner si vous le souhaitez. Accepter Lire plus

Politique de confidentialité et cookies