Tunisie – Sousse: 36 subsahariens candidats à l’immigration arnaqués par leurs organisateurs et gazés par la police

IMMIGRATION

Le 28 Juin 2020 à 1h du matin précisément à Sousse une ville de la Tunisie dans le quartier appeler hergla figurait un groupe de 36 personnes candidats à l’immigration tous de nationalités subsahariennes, ivoiriens et guinéens en majorité rassemblées pour une migration de traversée clandestine. Selon la source les organisateurs et les passagers de ce voyage étaient en grande partie des Guinéens en complicité avec les Tunisiens dont un agent de la garde nationale.

Un guinéen était le Subsaharien à la tête de cette organisation ensuite un Tunisien nommé Chokri, un autre tunisien agent de la garde nationale qui, lui transporta les passagers dans une résidence à hergla en attendant le jour du départ.

>>> Lire aussi : Sfax : Mise en échec d’une tentative d’émigration clandestine de 51 personnes

Dans cette équipe il y avait d’autres instigateurs à savoir moktar, tall, abass et un seul ivoirien nommé blé.

Avant d’adhérer, les organisateurs faisaient croire aux candidats à l’immigration que la paie se fera après l’arrivée du bateau en Italie et aussi que le bateau était un bateau qui transporte la cigarette de la Tunisie vers l’Italie donc disposant entièrement de toutes les autorisations du côté de la Tunisie.

La nuit du départ arrivée, Mr. Chokri le Tunisien qui dirigeait l’équipe imposa aux passagers de payer avant le départ. La Totalité de l’argent recueillie était au moins de 117000 dinars.  Les passagers étaient au nombre de 36 personnes et chacun devait payer 3500 dinars au minimum. Certains sont allés jusqu’à payer 4000 dinars. Après qu’ils aient pris tout l’argent, l’agent de la garde nationale appelle la police qui elle encercle l’endroit et envoie tous les passagers à la garde nationale de Sousse. Ses victimes ou passagers ou encore clandestins qui eux ont tout perdu, ont été gazéifié par le gaz lacrymogène, battu par à la matraque, maltraitée par la police.

“Dépouillés et n’ayant pas perçu leurs argent, certains passagers sur les lieux n’avaient pas de moyens pour rentrer chez eux, ils ont été pris en charge par l’ONG Entraide” dixit l’un des responsable de l’association.

Les organisateurs de cette supercherie ont été saisi par la police excepté l’ivoirien qui s’est servi de sa carte HCR se faisant passer pour une des victimes et a été libéré lui et sa femme.

L’immigration clandestine étant illégale, il nous est rapporté que des organisateurs et passeurs de voyages clandestins en complicité avec des bandits en profite pour agresser, voler et parfois séquestrer certains candidats à l’immigration puisque ces derniers n’aurons pas le courage de porter plainte vue les conditions dans lesquelles ces sévisses les ont été infligés.

ARTICLES connexes

Chargement....
AfroPlanete | La vitrine de l'Afrique
AfroPlanete site d'informations, d'actualités et tous évènements en Afrique et ailleurs dans le monde

Ce site utilise des cookies pour améliorer votre expérience. Nous supposerons que cela vous convient, mais vous pouvez vous désabonner si vous le souhaitez. Accepter Lire plus

Politique de confidentialité et cookies