Côte d’Ivoire – Yodé & Siro attaquent le RHDP et OUATTARA “président on dit quoi?”

CULTURE

Le tout nouvel album tant attendu du duo Yodé et Siro, « Héritage », est disponible dans les depuis le vendredi 3 juillet 2020. Yodé et Siro attaquent le pouvoir en place RHDP du Président Alassane Ouattara. Voici les paroles de l’un des titres de l’album “Président on dit quoi?”.

 <<Le pays devient joli oh oh. Y’a goudron partout. Y’a lumière partout. Y’a même lumière dans goudron. Merci aux PPTE, soutrali des pays pauvres. Mais Président ton peuple à faim », chantent Yodé et Siro. Sans manquer de faire un clin d’œil aux prisonniers politiques en Côte d’Ivoire les deux faiseurs de zouglou ont demandé au régime RHDP de ne pas oublier l’effet boomerang.  »Les gens sont emprisonnés. Et tu dis ya personne en prison oh. Ce que tu n’a pas voulu hier Tu ne le fais pas aujourd’hui. Parce que les mêmes causes produisent les même effets ».

 »Les enfants de Gbatanikro » ont également dénoncé le seuil de pauvreté et un tribalisme prononcé au sommet de l’Etat.  »On dit y’a pas l’argent au pays oh. Et tu dis l’argent travaille oh. Mais l’argent là ça travaille pour qui oh ? Là là président c’est comment ? Plus de 60 ethnies dans notre pays. Aujourd’hui du rez-de-chaussée jusqu’au dernier étage. Du gardien jusqu’au directeur. Si c’est pas les Bakayoko ou bien les Coulibaly seulement qui mangent.

« L’école est malade, ça ne vous dit rien, j’ai oublié vos enfants fréquentent ailleurs », martèlent-ils, en référence à la ministre de l’Education nationale Kandia Camara, qui a brandi fièrement sa fille, ayant obtenu un diplôme dans une école, hors du pays. De même qu’à l’ancien ministre de l’Enseignement supérieur, Albert Toikeusse Mabri.

Yodé et Siro attaquent le pouvoir de Ouattara

Les zougloumen ont terminé la chanson en appelant à une réconciliation nationale véritable et la redistribution équitable des ressources économiques.  »On ne se réconcilie pas en mettant les gens en prison. Le pays a besoin de tous ses enfants. Pour la vraie réconciliation oh. Pourquoi tant de souffrances avec 1% de chômeurs. Et bientôt une croissance à 2 chiffres. Faisons attention à un peuple qui ne parle plus. Parce que quand ça va chauffer. Y’a plus clôture pour sauter. Maman bulldozer à tout cassé ».

Pourquoi tant de souffrances avec 1% de chômeurs. Et bientôt une croissance à 2 chiffres. Faisons attention à un peuple qui ne parle plus. Parce que quand ça va chauffer. Ya plus clôture pour sauter. Maman bulldozer à tout cassé ».

Yodé et Siro sont des artistes zouglou qui sont reconnus pour leurs oeuvres engagées. Dans leur précédent album intitulé Signe Zo, les artistes avaient critiqué le régime de Laurent Gbagbo alors président de la République. Dans le titre  »Le peuple te regarde »:  »Le peuple t’a choisi, toi à ton tour avant de choisir qui que ce soit il faut faire Attention. Si tu as choisi voleur, Nous on va t’appeler voleur oh.

Tu sera le comptable de ton choix oh, (…). Le bon maçon qui a des mauvais ouvriers, ciment est mal mouillé oh… Yié son mur est toujours tordu ». Ce titre apprécié par l’opposition d’alors (RDR) avait d’ailleurs servi de campagne, à celle-ci, en 2010, contre Laurent Gbagbo.

Les réactions des ivoiriens

Le titre “président on te regarde apprécie par des GOR “les partisans de l’ex-président Laurent Gbagbo est aussi décrié par certains partisans du RHDP qui voient en cette chanson, une ingratitude face à la vraie réalité du pays. Parce que pour ces partisans du RHDP le pouvoir en place a d’autant plus prouvé sa valeur dans le sens du travail que tous les autres présidents passés à la tête du pays.

L’album prévu pour les jours à venir sera-t-elle censurée ou validé par le pouvoir en place.

On attend pour en juger.

Chargement....
AfroPlanete | La vitrine de l'Afrique
AfroPlanete site d'informations, d'actualités et tous évènements en Afrique et ailleurs dans le monde

Ce site utilise des cookies pour améliorer votre expérience. Nous supposerons que cela vous convient, mais vous pouvez vous désabonner si vous le souhaitez. Accepter Lire plus

Politique de confidentialité et cookies