La ministre italienne de l’Intérieur évoque à Tunis la migration clandestine

IMMIGRATION

La ministre italienne de l’Intérieur Luciana Lamorgese a rencontré lundi à Tunis le président tunisien Kais Saied, avec qui elle a évoqué la lutte contre les migrations clandestines, alors que les Tunisiens ont constitué le plus important contingent de migrants arrivés illégalement en juillet.

Cette visite intervient au lendemain de l’interception par Tunis de plusieurs bateaux partis clandestinement en direction de l’Italie, transportant quelques dizaines de candidats à l’exil, dont plusieurs sont morts noyés selon des médias locaux.

Mme Lamorgese a également rencontré son homologue Hichem Mechichi, désigné samedi pour former le futur gouvernement.

>>> Lire aussi : Tunisie: Quatre opérations d’immigration clandestine vers l’Italie, déjouées

“Nous avons discuté de l’augmentation de nombre de migrants arrivant en Italie depuis la Tunisie et le président s’est montré compréhensif”, a déclaré Mme Lamorgese selon des propos traduits par la présidence tunisienne. Elle a souligné que “la décision des autorités italiennes de régulariser la situation de certains migrants ne concerne que ceux qui sont arrivés dans le passé et pas ceux qui arrivent actuellement”.

Le président Saied a souligné que “l’approche sécuritaire ne suffit pas” face aux migrations irrégulières: c’est un phénomène “essentiellement humanitaire dont les causes doivent être abordées” selon un communiqué de la présidence.

Il a appelé à “une coopération entre les différents Etats afin de trouver des solutions pour assurer la survie de ces migrants dans leur pays d’origine”, estimant que cela relève d’une “responsabilité collective”.

Les candidats à l’exil

Samedi et dimanche, la Garde nationale tunisienne a intercepté plusieurs embarcations clandestines transportant quelques dizaines de candidats à l’exil vers l’Italie, ont indiqué des médias locaux. L’une aurait fait naufrage dimanche avec 16 personnes à bord non loin de Mahdia (est), dont 13 ont été secourus. Une autre aurait été interceptée au large de l’île touristique de Djerba, avec 12 passagers dont 7 ont été sauvés.

Plus de 11.800 personnes sont arrivées en Italie illégalement entre le 1er janvier et le 26 juillet 2020, selon le Haut-Commissariat de l’ONU pour les réfugiés (HCR), davantage que sur la même période en 2019 (3.500), mais bien moins que l’année précédente.

Environ 45% des migrants arrivés en juillet étaient des Tunisiens, selon la même source.

Chargement....
AfroPlanete | La vitrine de l'Afrique
AfroPlanete site d'informations, d'actualités et tous évènements en Afrique et ailleurs dans le monde

Ce site utilise des cookies pour améliorer votre expérience. Nous supposerons que cela vous convient, mais vous pouvez vous désabonner si vous le souhaitez. Accepter Lire plus

Politique de confidentialité et cookies