Tunisie – La lettre d’un immigré au président tunisien Kais Saied

IMMIGRATION SOCIETE

La lettre d’un immigré au président tunisien. Dans une lettre publiée sur les réseaux sociaux, un immigré s’est adressé au président tunisien Kais Saied.

La lettre

son excellence mr le président Kaïs Saïed je viens par ces lignes demander votre clémence sur la situation migratoire qui se passe sur votre territoire, nous africains subsahariens nous avons l’amour de nos patrie ,laisser cette patrie aller s’aventurer n’est pas chose facile. Mr le président chacun de nos pays subsahariens ont tous les mêmes problèmes tels que:le chômage, l’insécurité, la pauvreté extrême, manque de logement, la famine etc.. Vous voyez excellence un pays ou un pauvre n’a pas droit à un près bancaire comment pouvons rester dans ces différents pays qui sont nos patries. Sans toute fois oublié la politique de rattrapages. Mr le président vous n’êtes pas responsables de tout ceci mais les responsables sont ceux qui vous finances pour mettre un terme à l’migration (l’union européenne particulièrement la France ), elle ne cesse de piller nos ressources, semer les troubles dans nos différents pays. Son excellence nous ne sommes pas des pays pauvres mais c’est la France qui nous rend pauvre car nous ne sommes pas libre économiquement et politiquement. Vue toutes les difficultés une seule option nous vient par la tête quitter le pays d’origine pour une vie meilleure. Venir en tunisien croyant avoir une vie meilleure ,son excellence la Tunisie est le pays plus accueillant hospitalier et même catholique parmi les pays du Maghreb mais là encore nous avons pas encore ce nous voudrions ici. Le problème quand tu n’as pas la carte de séjours définitif tu ne peux faire demande d’un visa dans un dans un pays européen. Nous vivons le racisme au quotidien monsieur le président nous voulons rejoindre ceux qui ont semé le désordre chez nous ne nous empêcher pas prenez plus tôt cet argent pour s’occuper de votre peuple. Excellence ne brisez pas l’espoir de tout un peuple n’écoutez pas ces dirigeants européens, qu’ils assument ce qu’ils ont provoqué dans nos différents pays. Excellence jetez un regard sur le climat politique ivoirien tout est tendu labas. On se demande si on peut survive face à cette élection. Aucun de nos dirigeant ne veux respecter la constitution, la conséquence sera encore la mort par milliers .

C’était le cri cœur d’un émigré

ARTICLES connexes

Chargement....
AfroPlanete | La vitrine de l'Afrique
AfroPlanete site d'informations, d'actualités et tous évènements en Afrique et ailleurs dans le monde

Ce site utilise des cookies pour améliorer votre expérience. Nous supposerons que cela vous convient, mais vous pouvez vous désabonner si vous le souhaitez. Accepter Lire plus

Politique de confidentialité et cookies