RDC: 13 personnes tuées par un soldat « ivre »

SÉCURITÉ

Un militaire « ivre » a ouvert le feu sur des passants tuant treize personnes, dont une fillette de deux ans, dans la nuit de jeudi à vendredi, au Sud-Kivu dans l’est de la RDCongo, où la population en colère manifeste contre l’armée, a-t-on appris de sources concordantes.

« Le bilan est de 13 personnes tuées par un militaire en état d’ivresse du 122ème bataillon basé ici à Sange. Il y a aussi 9 blessés qui sont dans un état critique », a déclaré Ndaburwa Rukalisa, chef de la cité de Sange.

« La fusillade a eu lieu dans la nuit de jeudi à vendredi. L’auteur est un militaire ivre des FARDC (Forces armées de la RDC) qui a tiré sur au moins vingt civils croisés sur son chemin au quartier Rutanga dans la cité de Sange dans le territoire d’Uvira (Sud-Kivu, est) », a expliqué un magistrat du territoire d’Uvira.

« L’auteur de cet acte court toujours avec son arme. Le bilan en notre possession est de 13 personnes tuées », a indiqué pour sa part le capitaine Dieudonné Kasereka, porte-parole de l’armée dans la région d’Uvira.

ARTICLES connexes

Chargement....
AfroPlanete | La vitrine de l'Afrique
AfroPlanete site d'informations, d'actualités et tous évènements en Afrique et ailleurs dans le monde

Ce site utilise des cookies pour améliorer votre expérience. Nous supposerons que cela vous convient, mais vous pouvez vous désabonner si vous le souhaitez. Accepter Lire plus

Politique de confidentialité et cookies