Le message de Debordo Dj sur le scandale de violence conjugale qui plane sur Sidiki Diabaté

BUZZ PEOPLE

Une dame présentée comme l’une des compagnes de l’artiste malien Sidiki Diabaté a accusé ce dernier de violences conjugales, révèle le média social Mali Jolies Dew (MJD).

Mama Sow, connue sous le nom de Mama Sita a publié des photos sur lesquelles elle est battue et couchée avec le corps ensanglanté, preuve que le chanteur a infligé des sévices corporels à sa compagne.

Après l’apparition des photos scandaleuse, le Dj ivoirien Debordo Leekunfa, est sorti de sa réserve et attaque le chanteur Malien “Si c’était ma sœur fhumm”. Pour l’artiste de coupé décalé, si la victime était ivoirienne, la star malienne paierait le prix.

Le message du MIMI:

JE DIS STOP 🛑

PETIT À PETIT VOUS VERREZ SON VRAI VISAGE !
TU PEUX DIRE AU REVOIR À TA CARRIÈRE !
TU NE SERA PLUS LA BIENVENUE ICI EN CI !!!

ON NE SATTAQUE PAS À UNE FEMME !!!
SALE PÉDÉ ! SAL FAIBLARD !!!

YAKOO A TOUTES LES FEMMES DU MONDE !!!
LE KARMA EXISTE IL VA PAYER SIDIKI (BIÊGATÉ)!

QUAND JESSAIE D’OUVRIR LES YEUX DES GENS
ONT ME TRAITE DE FOU !!!
ALLONS SLMT DIEU EST ENTRIN DE FAIRE MON PALABRE !!!

SI CETAIS MA SŒUR IVOIRIENNE FHUM EH DIEU !

A LIRE :
Non_aux_violences_faites_aux_femmes

SIDIKI DIABATÉ
Depuis quelques jours des pages Maliennes mettent à nu une supposée violence du talentueux musicien Sidiki Diabaté sur ses copines. Elles auraient toutes subies des coups violents de la part du chanteur. L’affaire aurait éclatée par une maltraitante supposée faite à son actuel copine Mamacita Sow, une orpheline d’origine Guinéenne adoptée par son oncle à Bamako. Si les faits à lui reprocher sont avérés, ça craint. Il lui est reproché de planter une seringue souvent dans la joue de sa compagne pour passer sa colère. Il userait de pistolet dans la bouche, de mégots écrasés sur le corps, de bras cassés de séquestration pour se faire entendre. Mamacita aurait subi 11 avortements pour lui faire plaisir. Pour la petite histoire sordide, le chanteur en concert à Paris aurait exigé un avortement et la preuve filmée. Un film volé dans son appareil .
Une fille taxée de maso par beaucoup décide de porter plainte poussée par les indignés des agissements du célèbre Sidiki Diabaté.
En attendant que la justice Malienne démêle tout cela, éduquons nos petits garçons !
Faisons comprendre à nos garçons qu’en toute fille , se trouve sa mère , sa sœur, sa tante, sa grande-mère. Ces femmes à qui ils accordent leur affection indéfectible.
Apprenons en Afrique à prendre en charge les maladies mentales dans leur complexité. Apprenons à comprendre que l’enfant reproduira systématiquement ce qu’il aura vu en son père. La violence sur une femme devient normale pour lui si sa mère soumise était le punching-ball de son père. Et sa mère selon certains griots au cours des cérémonies loue sa grande bravoure dans le foyer, elle qui a tout subi, elle qui a tout accepté dans le silence et la résilience. On devine le « tout » en observant son fils, si les faits sont vérifiés.
La célébrité ou la notoriété n’y feront rien si le concerné n’est pas conscient qu’il souffre d’un mal à traiter.

PS : Sidiki Diabate, si c’est vrai alors tu es une ordure de première classe et tu sera traité comme telle,

ARTICLES connexes

Chargement....
AfroPlanete | La vitrine de l'Afrique
AfroPlanete site d'informations, d'actualités et tous évènements en Afrique et ailleurs dans le monde

Ce site utilise des cookies pour améliorer votre expérience. Nous supposerons que cela vous convient, mais vous pouvez vous désabonner si vous le souhaitez. Accepter Lire plus

Politique de confidentialité et cookies