Tunisie – Une togolaise détenue dans le centre de Wardia a failli être rapatriée de force

IMMIGRATION

Takina, la togolaise détenue depuis quelques mois dans le centre de Wardia a failli être rapatriée de force le lundi 14 aout.

Dans un entretien téléphonique avec l’équipe d’AfroPlanete, elle nous donne plus de détails sur le déroulement des faits.

Le lundi matin, il ya monsieur Marwan qui est venu dans ma cellule pour m’informer que je serai libérée parce que 5 autres ont été libérés en ce même moment. J’ai été mise dans un véhicule, je ne voyais pas l’extérieur et après quelques heures de route dès que nous descendions, je me retrouve à l’aéroport. Je lui pose la question de savoir pour que je suis ici, il me dit que l’Etat a payé mon billet et que je serai rapatriée. Je lui répondis “mais l’Etat ne paie pas de billet de ceux qui sont rapatriés”. Après quelques minutes d’échange j’appelle mon avocat pour lui expliquer la situation et après quelques temps passés à observer, le monsieur me revient et me dit “tu n’as pas fait ton test de covid donc on ne pourra pas te rapatrier on te ramène au centre”. Il revient encore me dire que des amis ont cotisé pour acheter mon billet alors que je n’ai pas d’amis ici, ma seule connaissance est un pasteur. Donc je fut retourner au centre de Wardia où j’y suis à présent.” explique Takina .

Rappelons qu’elle a été enfermée au centre de wardia après que sa patronne l’aie traité de voleuse. Depuis ce jour le cas de Takina est pris en charge par des associations humanitaires comme terre d’asile.

ARTICLES connexes

Chargement....
AfroPlanete | La vitrine de l'Afrique
AfroPlanete site d'informations, d'actualités et tous évènements en Afrique et ailleurs dans le monde

Ce site utilise des cookies pour améliorer votre expérience. Nous supposerons que cela vous convient, mais vous pouvez vous désabonner si vous le souhaitez. Accepter Lire plus

Politique de confidentialité et cookies