AfroPlanete
ACTUALITE

La Tunisie aurait rejeté la normalisation avec l’Israël

Maroc-Israël: L’Algérie a réagi à la décision du Maroc de normaliser ses relations diplomatiques avec Israël

Le ministère des Affaires étrangères, de la Migration et des Tunisiens à l’étranger a catégoriquement démenti les informations selon lesquelles la Tunisie pourrait établir des liens avec l’entité sioniste soulignant qu’il s’agit uniquement de rumeurs infondées.

Des éclaircissements survenus suite à la diffusion des informations concernant des arrangements dissimulés et des rencontres non annoncées tenus récemment sous l’égide de la France et des Etats-Unis. Des arrangements destinés à pousser la Tunisie à changer sa politique et normaliser ses relations avec Israël à l’instar d’autres pays arabes.

Dans un communiqué émis ce mardi 22 décembre 2020 dans la soirée, le département a rappelé la position officielle de la Tunisie soutenant la cause palestinienne et appuyant les droits légitimes du peuple palestinien.
Le ministère a, par ailleurs, réitéré que cette position provient de la volonté du peuple tunisien solidaire avec les Palestiniens et persuadé que l’instauration d’une paix globale et permanente dans la région ne peut se faire que lorsqu’ils installeront un Etat indépendant.

« Bien que la Tunisie respecte les positions souveraines des différents pays, les changements sur la scène internationale n’affecteront en aucun cas sa position fondamentale. La Tunisie s’attache, de surcroît, à rejeter toute forme de normalisation avec l’entité colonisatrice tant qu’elle continue de mépriser les décisions de la légitimité internationale et les principes du droit international« , peut-on lire dans ce communiqué.

Il convient de signaler que le chef de l’Etat, Kaïs Saïed est un fervent défenseur de la cause palestinienne. Un aspect qu’il avait, d’ailleurs, dévoilé lors de sa « campagne électorale » de la présidentielle de 2019.

De surcroît, il s’est vivement opposé au « Deal du siècle » annoncé le 28 janvier 2020, par le président américain Donald Trump et censé apporter des solutions concrètes au conflit israélo-palestinien.

Le président de la République a réitéré, à maintes reprises, sa position quant à la normalisation avec Israël la qualifiant de « haute trahison ». Pour le président du Parlement et chef d’Ennahdha, Rached Ghannouchi, il avait affirmé que la Tunisie rejette la normalisation à l’unanimité officielle et populaire et appuiera les droits légitimes du peuple palestinien.

« Nous avons été choqués par le choix du Maroc de normaliser les liens avec Israël », avait relevé Ghannouchi.

Par ailleurs, le chef du gouvernement, Hichem Mechichi avait assuré que la normalisation avec Israël n’était pas une question à l’ordre du jour indiquant qu’il n’a pas été approché par l’administration américaine dans ce sens.Il avait, par ailleurs, assuré que le Maroc avait opté librement pour cette normalisation soulignant que la Tunisie respectait le choix du pays frère tant aimé, selon ses dires.

Notons que le Maroc a rejoint la liste des pays arabes ayant normalisé leurs liens avec Israël. L’annonce a été faite par le président sortant des États-Unis, Donald Trump, dans la soirée du 10 décembre 2020.

realites.tn

ARTICLES connexes

Chargement....
AfroPlanete | La vitrine de l'Afrique
AfroPlanete site d'informations, d'actualités et tous évènements en Afrique et ailleurs dans le monde

Ce site utilise des cookies pour améliorer votre expérience. Nous supposerons que cela vous convient, mais vous pouvez vous désabonner si vous le souhaitez. Accepter Lire plus

Politique de confidentialité et cookies