AfroPlanete
ACTUALITE IMMIGRATION

Plus de 5.000 Ivoiriens sont détenus dans les prisons libyennes

Plus de 5.000 Ivoiriens sont détenus dans les prisons libyennes

La direction des Ivoiriens de l’extérieur déclare : “ Jusqu’à aujourd’hui, nous avons à peu près 5.000 Ivoiriens détenus dans les prisons libyennes. S’ils ne sont pas dans la méditerranée, ils sont en prison.”

>>> Lire aussi : Le calvaire de Christian un migrant camerounais en Libye “J’ai été forcé d’enterrer un enfant de six ans”

Dans le cadre de la lutte contre la migration irrégulière, l’Organisation des Nations unies pour l’éducation, la science et la culture (UNESCO) a organisé un forum d’échanges entre jeunes, médias et ONG sur l’accès à l’information sur la migration irrégulière le samedi 5 décembre 2020 à Yamoussoukro.

À cette occasion, le représentant de la direction des Ivoiriens de l’extérieur a invité les jeunes à ne pas prendre le chemin de la méditerranée.

>>> Lire aussi : En seulement une semaine, près de 600 migrants interceptés au large de la Libye: ONU

Jusqu’à aujourd’hui, nous avons à peu près 5.000 Ivoiriens détenus dans les prisons libyennes. S’ils ne sont pas dans la méditerranée, ils sont en prison”, a déclaré Touré Koly, soulignant que « l’État ivoirien a pris sur lui de faire revenir 7.000 depuis 2015. La plupart ont été assistés, certains sont venus avec des jambes amputées”.

La migration irrégulière reste un combat de l’État ivoirien avec l’aide de l’UNESCO qui a par ailleurs permis aux jeunes de s’exprimer en proposant des suggestions lors de ce forum pour mettre un terme à ce fléau.

>>> Lire aussi : Libye : Arrestation d’un ancien garde-côtes, baron du trafic de migrants, recherché par Interpol

Il faut rappeler que la Côte d’Ivoire occupe la deuxième place en Afrique de l’Ouest après le Nigeria.

ARTICLES connexes

Chargement....
AfroPlanete | La vitrine de l'Afrique
AfroPlanete site d'informations, d'actualités et tous évènements en Afrique et ailleurs dans le monde

Ce site utilise des cookies pour améliorer votre expérience. Nous supposerons que cela vous convient, mais vous pouvez vous désabonner si vous le souhaitez. Accepter Lire plus

Politique de confidentialité et cookies