AfroPlanete
ACTUALITE

Cameroun : 10 milliards FCFA portés disparus du PTS-Jeunes, Mounouna Foutsou le ministre de la Jeunesse au cœur des malversations financières ?

Cameroun : 10 milliards FCFA portés disparus du PTS-Jeunes, Mounouna Foutsou le ministre de la Jeunesse au cœur des malversations financières ?

Mounouna Foutsou le ministre de la Jeunesse et de l’éducation civique (Minjec), est de nouveau sur la sellette. La raison, il est rattrapé par un gros scandale financier dans le cadre de la gestion du Plan Triennal Jeunes (PTS-Jeunes.)   

Le PTS-Jeunes est une initiative consacrée à un groupe social spécifique au Cameroun, les jeunes. Il est destiné à accélérer leur insertion socio-économique. Cette initiative du président camerounais est dotée d’une enveloppe de 102 milliards F CFA. Une forte odeur de détournement de 10 milliards F CFA se dégage de bout en bout dans la gestion de cette initiative phare mise sur pied en faveur des jeunes, comme le révèle « La Voix des décideurs. »

L’initiative mise sur pied en 2016, visait à appuyer 1,5 millions de jeunes en trois ans à raison de 500 000 /an. Cinq ans après son lancement, aucune entité de l’État camerounais ne peut dire avec exactitude ce qu’il en est véritablement. 

Des financements aux invisibles 

Selon des groupements des jeunes, des centaines de milliers de bénéficiaires de ces financements étatiques sont des fantômes, parfois des morts. Ils n’existent nulle part.

Le cas le plus récent dénoncé par les groupements des jeunes s’est produit à Atok.

Dans cette localité de la région de l’Est ravagée par la pauvreté et peuplée majoritairement des populations pygmées Maka, des dizaines de noms à consonance étrangère figurent sur les listes au détriment des jeunes qui ont été formés.

« Cette cacophonie est entretenue par le ministre de la Jeunesse pour favoriser les détournements de fonds publics. Il met les noms de ses amis sur les listes des gens que nous ne connaissons pas ici. Et, personne ne peut prouver leur existence. Lors de la remise des chèques on ne les voit même pas. Cette façon de gruger la jeunesse en proie au chômage, fait peur », s’insurge une jeune femme formée mais qui n’a bénéficié d’aucun financement. 

Le ministre fait-il mentir le président ?

« Le Plan Triennal Spécial jeunes, qui en 2020 a financé 5500 projets pour un montant global de 15 milliards F CFA, a permis ainsi l’installation de 16 mille jeunes dans 66 villages pionniers de la deuxième génération », a déclaré Biya dans son discours à la jeunesse le 10 février dernier.

Les chiffres officiels indiquent que 5 500 projets des jeunes ont été financés sur les 738 000 demandes de financements.

Le ministre de la Jeunesse affirme qu’à mi-parcours le PTS-Jeunes comptabilise 16021 emplois sur le territoire national.

Pour des collectifs de jeunes, ces chiffres sonnent faux. « Le président est induit en erreur par son ministre de la Jeunesse », soutient l’un d’eux.

« J’ai appris ce soir lors du discours du Président de la République que le Programme spécial triennal jeunes aurait financé 5500 projets, sur les 738 000 demandes de financements introduites, à hauteur de 15 milliards si j’ai bonne mémoire. Sur le plateau d’une émission à laquelle je prenais part, aucun des panélistes y compris ceux du parti au pouvoir ne se souvenait d’un jeune de sa localité ayant bénéficié de ce programme », a affirmé Anne Féconde Noah, porte-parole de Cabral Libi, président du parti PCRN. 

Et de s’interroger, « qui a fourni ces statistiques au Chef de l’État? Sur quelles bases? ».

Pourtant, pour justifier une augmentation de son budget, Mounouna Foutsou avait soutenu devant la présentation nationale que le programme d’insertion socio économique de 21 700 jeunes en 2021 était sa priorité. 

koaci

ARTICLES connexes

Chargement....
AfroPlanete | La vitrine de l'Afrique
AfroPlanete site d'informations, d'actualités et tous évènements en Afrique et ailleurs dans le monde

Ce site utilise des cookies pour améliorer votre expérience. Nous supposerons que cela vous convient, mais vous pouvez vous désabonner si vous le souhaitez. Accepter Lire plus

Politique de confidentialité et cookies