AfroPlanete
ACTUALITE EDUCATION

Côte d’Ivoire : En pleine année scolaire, tout le personnel enseignant d’un lycée privé licencié

Côte d'Ivoire : En pleine année scolaire, tout le personnel enseignant d'un lycée privé licencié

Voici une affaire qui risque de secouer le système éducatif. En pleine année scolaire, tout le personnel enseignant d’un lycée privé licencié.

>>> Lire aussi : Côte d’Ivoire : Décès d’Andrée Laurette Yacé, vice-présidente de l’Assemblée nationale et candidate du PDCI aux législatives 2021

Il s’agit des enseignants du lycée privé Legrand 2 d’Adjamé qui ont été remerciés par la Fondatrice. Selon le délégué du collectif des enseignants, leur licenciement leur a été notifié verbalement par le directeur des études le mercredi 20 janvier 2021. 

Cinq membres de la délégation du personnel enseignant ont été licenciés le lundi 18 janvier 2021. Par solidarité, les 15 autres collègues enseignants ont demandé leur réintégration. Mal leur en pris, l’administration a remercié tout le personnel enseignant du collège et a procédé à de nouveaux recrutements. Les nouveaux enseignants recrutés ont d’ailleurs commencé les cours. 

L’affaire remonterait à début décembre 2020. Les 20 enseignants vacataires du collège Legrand 2 ont demandé une augmentation de leur taux horaire qui est de 900 francs CFA. Il faut dire qu’aucun enseignant de ce collège n’est permanent. Ils sont tous vacataires et ne sont donc pas déclaré à la CNPS. Ils n’ont pas non plus de bulletin de paie. L’arrêt de travail de début décembre 2020 a débouché sur des négociations à l’inspection du travail d’Adjamé et aussi directement avec la fondatrice de l’école. L’accord qui a été trouvé et dont le procès-verbal est jusqu’alors indisponible a porté à la hausse le taux horaire à 1500 FCFA. Mais les salaires de fin novembre ont été ponctionnés pour des heures non faites pendant l’arrêt de travail. C’est dans cette ambiance délétère que l’administration du collège a demandé aux enseignants de venir signer de nouveaux contrats de travail le 28 décembre 2020 alors que la plupart d’entre eux avaient quitté Abidjan pour aller passer les fêtes de fin d’année en famille. Vu cette situation, le délégué du personnel a souhaité que la signature des contrats se fasse à la reprise des cours en janvier et surtout après analyse dudit contrat. À la reprise des cours après les congés de Noël et de nouvel an, des demandes d’explication ont été remises à tout le personnel enseignant relativement à cette signature de contrat de contrat avortée. 

>>> Lire aussi : Sénégal : L’opposant sénégalais Ousmane Sonko accusé de viols et menaces de mort, ce que contient la plainte

Le lundi 18 janvier 2021, grande fut la surprise des 5 membres de la délégation du personnel enseignant quand le directeur des études leur a tendu des lettres de licenciements pour insubordination. La suite est connue: les 15 autres enseignants de l’établissement restés solidaires de leurs camarades membres de la délégation du personnel ont été licenciés à leur tour.

Toutes nos démarches (appels et messages) pour contacter la Fondatrice de l’établissement privé afin d’avoir sa version des faits n’ont pas abouti. 

Les licenciés se tournent désormais vers le Ministère de l’Éducation Nationale à travers sa Direction de l’Enseignement Privé (DEP) afin de régler cette affaire qui n’honore pas le monde éducatif.

avec KOACI

ARTICLES connexes

Chargement....
AfroPlanete | La vitrine de l'Afrique
AfroPlanete site d'informations, d'actualités et tous évènements en Afrique et ailleurs dans le monde

Ce site utilise des cookies pour améliorer votre expérience. Nous supposerons que cela vous convient, mais vous pouvez vous désabonner si vous le souhaitez. Accepter Lire plus

Politique de confidentialité et cookies