AfroPlanete
ECONOMIE

Etude : Il faudrait un salaire de 2400 dinars pour mener une vie décente en Tunisie

Au terme de deux ans de travail, International Alert Tunisie, l’Institut de recherches économiques et sociales (IRES, France) et le bureau tunisien de la Friedrich-Ebert-Stiftung au Moyen-Orient et en Afrique du Nord (FES MENA) ont présenté les résultats de leur projet pilote : Un Budget de la dignité pour la Tunisie.

>>> Lire aussi : Le groupe tunisien CARTE finalise l’acquisition de 39% du capital d’UBCI

L’étude menée vise à connaître le salaire adéquat pour pouvoir mener une vie descente en Tunisie. Après deux ans d’études, la conclusion de cette recherche fait savoir que le Tunisien a besoin d’un salaire de 2400 dinars par mois pour mener une vie décente.

Sur cette base, le montant global du Budget de la dignité pour la famille‐type retenue s’élèverait, au minimum, à 2.400 DT par mois. Il s’agit ici d’un budget mensuel moyen qui prend en compte le fait que certaines dépenses peuvent être plus importantes sur certains mois de l’année (fêtes, périodes scolaires).

Le Budget de la dignité élaboré au terme de cette recherche concerne une famille avec deux enfants de 7 et 14 ans vivant dans le Grand‐Tunis. Il ne saurait être directement extrapolé à l’ensemble des habitants de cette métropole, dans la mesure où les besoins des ménages varient bien entendu en fonction de leur taille et de leur composition. Cependant, compte tenu des informations disponibles sur les revenus et les conditions de vie de la population du Grand‐Tunis, on peut avancer qu’au moins 40% voire 50% de cette population ne dispose pas aujourd’hui des ressources nécessaires pour accéder à des conditions de vie dignes. Cela donne la mesure des difficultés que rencontrent nombre de familles, et souligne la nécessité de renforcer les politiques publiques, notamment en direction des populations les plus précaires.

>>> Lire aussi : “La situation économique de la Tunisie est très difficile” Hichem Mechichi

A cet égard, le salaire minimum reste aujourd’hui très inférieur au seuil qui assurerait des conditions de vie dignes aux travailleurs et à leurs familles. Le Budget de la dignité pour une famille avec deux enfants représente environ 6 fois le montant du salaire minimum actuel. Dans l’hypothèse où les deux membres du couple ont un emploi à temps plein, le salaire minimum devrait être multiplié par 3 environ pour permettre à la famille d’accéder à des conditions de vie décentes. Le résultat serait bien sûr différent si l’on considérait une autre situation familiale ; cependant, l’ampleur de l’écart constaté suggère clairement que la revalorisation substantielle du salaire minimum constitue, avec les politiques de lutte contre le chômage, un axe majeur pour améliorer les conditions de vie de la population tunisienne.

Enfin et d’une façon plus générale, il faut souligner que l’accès à des conditions de vie dignes ne passe pas uniquement par le fait de disposer de ressources monétaires. La fourniture de services publics de qualité peut aussi très fortement y contribuer. A ce sujet, tous les participants aux groupes de discussion ont souligné la médiocre qualité de certains services publics, notamment en matière de transport, d’éducation ou de santé, et la nécessité de consacrer des ressources supplémentaires à l’amélioration de ces services. En effet, la détérioration de ceux‐ci engendre un surcoût important pour les familles en les obligeant à prendre en charge, au moins en partie, certains besoins qui devraient être couverts par les services publics. Par conséquent, l’amélioration des services publics constitue un autre axe d’action, qui permettrait non seulement d’améliorer les conditions de vie des familles mais aussi d’offrir un accès plus égalitaire à ces services indispensables.

>>> Lire aussi : Tunisie : Le prix du lait va augmenter de 100 millimes

Loin d’être un point d’aboutissement, cette recherche vise avant tout à nourrir le débat sur l’exigence de dignité parmi les acteurs sociaux et politiques.

La technique de collecte de données adoptée a opté pour des focus groupes impliquant des adultes tunisiens divisés en 10 catégories socioprofessionnelles.

Lisez l’étude ici

Tunisia-Budget-Of-Dignity-XSum-FR-2021

ARTICLES connexes

Chargement....
AfroPlanete | La vitrine de l'Afrique
AfroPlanete site d'informations, d'actualités et tous évènements en Afrique et ailleurs dans le monde

Ce site utilise des cookies pour améliorer votre expérience. Nous supposerons que cela vous convient, mais vous pouvez vous désabonner si vous le souhaitez. Accepter Lire plus