AfroPlanete
INTERNATIONALE

Les États-Unis sanctionnent la Russie et expulsent 10 diplomates pour “cyber-activité malveillante et ingérence dans les élections présidentielles américaines”

Les États-Unis sanctionnent la Russie et expulsent 10 diplomates pour "cyber-activité malveillante et ingérence dans les élections présidentielles américaines''

Le gouvernement des États-Unis a annoncé des sanctions contre la Russie en réponse à ce qu’il qualifie de cyber-attaques et d’autres actes d’hostilité.

En 2020, des chercheurs en cybersécurité ont identifié un piratage dans un logiciel appelé SolarWinds – qui a permis aux cybercriminels d’accéder à 18000 réseaux informatiques gouvernementaux et privés. Les pirates ont eu accès aux fichiers numériques de plusieurs agences gouvernementales américaines, y compris le Trésor, la justice et les départements d’État.

Le président de Microsoft, Brad Smith, a déclaré en février que le piratage de SolarWinds était “le plus grand et le plus sophistiqué” que le monde ait jamais vu.

Les révélations d’une grande cyber-campagne russe appelée Solar Winds l’année dernière ont semé la consternation à Washington et soulevé des questions difficiles sur la manière de réagir.

Certains membres du Congrès l’ont comparé à un «acte de guerre» et ont exigé des représailles. Mais d’autres ont souligné que les Russes s’étaient simplement livrés exactement au type d’espionnage que l’Amérique elle-même mène également en ligne.

Le gouvernement américain a maintenant annoncé des sanctions visant 32 entités et individus, y compris des fonctionnaires du gouvernement et des services de renseignement, et six entreprises russes qui soutiennent les opérations de piratage du gouvernement russe. Les États-Unis expulsent également 10 diplomates russes travaillant à Washington, dont certains officiers du renseignement.

Les institutions financières américaines ne peuvent pas non plus participer au marché primaire des nouvelles dettes émises par la banque centrale russe, le ministère des Finances et le fonds souverain. Ces limites entreraient en vigueur le 14 juin.

Le conseiller à la sécurité nationale Jake Sullivan a déclaré à CNN plus tôt le jeudi 15 avril; 

«Ce que le président Biden va annoncer aujourd’hui, nous pensons, ce sont des mesures proportionnées pour défendre les intérêts américains en réponse aux actions russes néfastes, y compris les cyber-intrusions et l’ingérence électorale. 

“Son objectif est de fournir une réponse significative et crédible, mais pas d’aggraver la situation.”

Les sanctions interviennent deux jours seulement après que le président Joe Biden a averti le président Vladimir Poutine que les États-Unis défendraient leurs intérêts. Il avait également offert la possibilité d’une réunion au sommet dans les mois à venir, attirant une réponse prudemment positive de Moscou.

ARTICLES connexes

Chargement....
AfroPlanete | La vitrine de l'Afrique
AfroPlanete site d'informations, d'actualités et tous évènements en Afrique et ailleurs dans le monde

Ce site utilise des cookies pour améliorer votre expérience. Nous supposerons que cela vous convient, mais vous pouvez vous désabonner si vous le souhaitez. Accepter Lire plus

Politique de confidentialité et cookies