AfroPlanete
ACTUALITE POLITIQUE

Côte d’Ivoire : Simone Gbagbo « Le 11 avril a été une journée de défaite pour moi et mon époux et une journée d’humiliation »

La deuxième Vice-présidente du Front Populaire Ivoirien (FPI) Madame Simone EHIVET GBAGBO a reçu ce dimanche 11 avril 2021, une forte délégation de plusieurs associations et mouvements. Ces personnes disent être venues pour commémorer la tristement célèbre date du 11 avril 2011.

11 Avril, une date qui marque la chute du régime Laurent Gbagbo, au lendemain d’une crise postélectorale qui a fait au moins 3 000 morts en Côte d’Ivoire.

Il était donc question ce dimanche pour les partisans de Laurent Gbagbo de marquer une pause pour se rappeler de cette date pas très reluisante pour eux.

Au cours de cette rencontre, Simone Gbagbo a fait savoir que la date du 11 avril restera une page noire pour elle et son époux.

Une date Les militants du Front populaire ivoirien (FPI) ont commémoré la date du 11 avril ce dimanche 11 avril 2021. qui marche la chute du régime Laurent Gbagbo, au lendemain d’une crise postélectorale qui a fait au moins 3 000 morts en Côte d’Ivoire. C’était une journée où le plus fort a décidé de placer sa marque sur la Côte d’Ivoire. Ce 11 avril a été une journée où des étrangers ont décidé qu’ils avaient le droit de prendre les fils de Côte d’Ivoire et de les déporter”, a affirmé Simone Gbagbo depuis sa résidence à Cocody.

Pour l’ex-première dame, le 11 avril est un jour qu’il ne faut pas commémorer, mais plutôt enterrer. Elle propose, en lieu et place de la commémoration de cette date elle propose la célébration du retour de la nouvelle Côte d’Ivoire.

Simone Gbagbo a invité les partisans de Laurent de Gbagbo d’être en joie et de tourner la page du 11 avril 2011.

Enfin, Simone Gbagbo a appelé les militants et sympathisants du FPI à se lever et à préparer le retour de Laurent Gbagbo en Côte d’Ivoire tout en les invitant à sortir des ressentiments de vengeance.

“Nous sommes en train d’entrer dans la nouvelle Côte d’Ivoire. Vous qui êtes jeunes, retenez qu’aujourd’hui la porte qui est ouverte, c’est la porte qui doit nous permettre de rentrer dans la nouvelle Côte d’Ivoire et celui qui refuse d’entrer par cette porte est perdu. Vous les jeunes, il est temps de sortir des amertumes, le temps est arrivé de sortir des ressentiments. On n’aura pas besoin des jeunes qui sont dans la brutalité”, a conseillé celle qui, pour rappel, demeure protégée par le système Ouattara qui refuse de la livrer à la CPI et qui avait, durant la présidentielle de 2020, appelé à la mise en place d’une transition, sorte de coup d’État constitutionnel, sans être, par la suite, arrêtée ou poursuivie.

Dans son discours, elle a encourager les jeunes au travail: “Dans la nouvelle Côte d’Ivoire, on n’auras pas besoin de jeunes délinquants, la nouvelle Côte d’Ivoire aura besoin de jeunes compétents. sortez de ça (…)

ARTICLES connexes

Chargement....
AfroPlanete | La vitrine de l'Afrique
AfroPlanete site d'informations, d'actualités et tous évènements en Afrique et ailleurs dans le monde

Ce site utilise des cookies pour améliorer votre expérience. Nous supposerons que cela vous convient, mais vous pouvez vous désabonner si vous le souhaitez. Accepter Lire plus

Politique de confidentialité et cookies