AfroPlanete
ACTUALITE

Un vétérinaire chinois de 53 ans décède du virus mortel du singe B après l’avoir attrapé en laboratoire

Un vétérinaire chinois de 53 ans décède du virus mortel du singe B après l'avoir attrapé en laboratoire

Les autorités chinoises ont confirmé leur premier décès humain dû à l’horrible virus B du singe. Le virus est une forme d’herpès qui ne survient normalement que chez les primates, mais peut provoquer des nausées, des vomissements, de la fièvre, des maux de tête, de la fatigue, des douleurs musculaires et des cloques chez l’homme.

Le Centre chinois de contrôle et de prévention des maladies (CCDC) a déclaré que le vétérinaire de 53 ans était décédé en mai après avoir disséqué deux primates morts, qui seraient des macaques, dans le cadre de ses recherches expérimentales.

L’homme aurait présenté des symptômes du virus après avoir travaillé sur les animaux et serait finalement décédé à l’hôpital.

Le CCDC a averti toute personne travaillant sur des primates qu’elle pourrait être potentiellement blessée par l’infection, qui passe rarement des singes aux humains, selon RT.

Le virus inquiète la communauté scientifique.

Un vétérinaire chinois de 53 ans décède du virus mortel du singe B après l'avoir attrapé en laboratoire

Selon le Center for Disease Control and Prevention (CDC) des États-Unis, il est « extrêmement rare » que des humains soient infectés par le virus, qui, selon lui, peut causer « de graves lésions cérébrales ou la mort si vous ne recevez pas de traitement immédiatement ».

Plusieurs cas de maladies rares ou largement inconnues ont suscité l’inquiétude ces derniers mois, notamment la nouvelle qu’un résident du Texas de retour du Nigéria a été hospitalisé pour une variole du singe, qui a 1% de chances d’être fatale.

Chargement....
AfroPlanete | La vitrine de l'Afrique
AfroPlanete site d'informations, d'actualités et tous évènements en Afrique et ailleurs dans le monde

Ce site utilise des cookies pour améliorer votre expérience. Nous supposerons que cela vous convient, mais vous pouvez vous désabonner si vous le souhaitez. Accepter Lire plus

Politique de confidentialité et cookies