AfroPlanete
ACTUALITE SPORT

Venu pour les JO 2021, un sportif ougandais disparaît au Japon, “la vie est dure dans mon pays” Julius Ssekitoleko

Venu pour les JO 2021, un sportif ougandais disparaît au Japon "la vie est dure dans mon pays" Julius Ssekitoleko

À une semaine du début des Jeux olympiques de Tokyo, les autorités locales japonaises ont annoncé, vendredi 16 juillet, qu’elles avaient perdu la trace d’un haltérophile ougandais, Julius Ssekitoleko. L’athlète ne s’est pas présenté peu après midi, heure locale, à un test de dépistage du Covid-19 qu’il devait passer.

Aperçu dans l’hôtel de son groupe à Izumisano (près d’Osaka) peu après minuit, dans la nuit de jeudi à vendredi, cet haltérophile de 20 ans est porté disparu depuis. Alors qu’il était attendu pour un test au Covid-19, il est parvenu à s’enfuir. Membre du premier groupe de neuf sportifs, entraîneurs et cadres ougandais arrivé au Japon, mi-juin, Ssekitoleko venait d’apprendre – cette semaine – qu’il ne participerait pas aux JO de Tokyo. Pour une question de quotas olympiques, son nom a été effacé de la liste d’attente sur laquelle il se trouvait, placé parmi les non-qualifiés, et l’athlète devait rentrer sous peu en Ouganda.

Finalement, une note retrouvée dans la chambre de l’athlète explique les raisons de ce départ brutal. En raison de la dureté de la vie en Ouganda, Julius Ssekitoleko ne veut pas y retourner. Il désire s’installer et vivre au Japon. Plusieurs sources révèlent d’ailleurs que l’haltérophile aurait été aperçu en train d’acheter un billet de train pour la ville de Nagoya.

ARTICLES connexes

Chargement....
AfroPlanete | La vitrine de l'Afrique
AfroPlanete site d'informations, d'actualités et tous évènements en Afrique et ailleurs dans le monde

Ce site utilise des cookies pour améliorer votre expérience. Nous supposerons que cela vous convient, mais vous pouvez vous désabonner si vous le souhaitez. Accepter Lire plus

Politique de confidentialité et cookies