AfroPlanete
ACTUALITE

Ghana: L’imam en chef fait un don pour la construction de la cathédrale nationale

L’imam en chef national, Cheikh Osman Nuhu Sharubutu, a fait un don de 50 000 GH¢ (environ 8200$) pour soutenir la mobilisation de fonds pour la construction de la cathédrale nationale afin d’assurer son achèvement rapide.

Le geste vise à renforcer davantage la solidarité et la bonne volonté entre musulmans et chrétiens et à souligner la nécessité pour toutes les confessions religieuses du pays de travailler ensemble pour assurer la coopération et l’harmonie interreligieuses.

Il a fait la présentation lorsqu’une délégation du conseil d’administration de la cathédrale nationale l’a rendu visite hier à sa résidence de Fadama à Accra.

Visite

Parmi la délégation se trouvaient le président du conseil d’administration, l’apôtre professeur Kwadwo Nimfour Opoku Onyinah, qui est l’ancien président de l’Église de Pentecôte, et l’archevêque métropolitain de Cape Coast, Mgr Gabriel Charles Palmer-Buckle.

La visite visait à féliciter l’imam en chef pour l’achèvement de la mosquée nationale et à l’informer des progrès réalisés jusqu’à présent dans la construction de la cathédrale nationale.

Geste de paix, soutien

Le cheikh Sharubutu a déclaré que son geste visait également à donner davantage de crédit à la coexistence pacifique entre chrétiens et musulmans dans le pays et a souligné que les deux groupes religieux tiraient leurs origines d’une source commune et devaient donc faire tout leur possible pour éviter toute diversité. et se soutenir mutuellement.

« Nous vivons en paix et il n’y a pas de désaccord ou de conflit entre les groupes religieux du pays. C’est une sorte de faveur qui est unique à notre pays parce que d’autres nations ne l’ont pas. Nous devons l’apprécier et faire tout notre possible pour le protéger.

« Ne permettons pas à la politique de s’interposer entre nous et de briser notre relation. Gardons la politique de côté, afin que nous, adeptes de différentes religions, puissions nous unir et dialoguer entre nous de manière à approfondir nos liens et aider notre pays », a souligné Cheikh Sharubutu.

Il a déclaré que la création des humains en races et groupes ethniques n’était pas pour que l’humanité soit engloutie dans des guerres et des conflits perpétuels, mais plutôt pour que les humains se reconnaissent les uns les autres.

L’imam en chef a exprimé son enthousiasme à propos de la réunion et a indiqué que les deux groupes religieux doivent se soutenir mutuellement et toujours s’unir pour rétablir l’harmonie en cas de malentendu.

« Je suis enthousiasmé par cette réunion et je suis heureux que vous soyez venu nous soutenir lors de l’inauguration de la Mosquée nationale. Nous aussi, nous rendrons ce geste lorsque la cathédrale nationale sera achevée », a-t-il déclaré.

Recommandation

L’apôtre Onyinah a exprimé sa gratitude à l’Imam en chef pour ce geste aimable, disant que c’était un geste qui montrait amour et maturité.

« Je suis à court de mots et je ne sais pas quoi dire. Ce n’est pas quelque chose que nous devons tenir pour acquis ; c’est un grand honneur et nous devons le reconnaître.

« Je crois que beaucoup de gens, y compris les chrétiens et les musulmans, vont suivre ce que l’Imam en chef a fait, afin que nous n’utilisions pas notre diversité pour nous battre mais montrer notre amour les uns pour les autres et nous rassembler en tant que peuple de Dieu et Ghanéens », a déclaré l’apôtre. Onyinah, qui est également un ancien président du Conseil pentecôtiste et charismatique du Ghana, a déclaré.

Il a noté que l’Imam en chef était un exemple de grâce et d’amour et un excellent exemple de la façon dont le peuple de Dieu doit se comporter.

Il a prié pour la pérennité de l’héritage de Cheikh Sharubutu afin d’encourager d’autres chefs religieux à manifester également leur amour pour l’humanité.

Le progrès

Évoquant les progrès réalisés jusqu’à présent sur la cathédrale, l’apôtre Onyinah a déclaré que le projet était actuellement au niveau des fouilles et qu’il serait bientôt terminé pour que le processus de construction puisse commencer.

De plus, a-t-il dit, il y avait eu beaucoup de progrès dans la collecte de fonds, raison pour laquelle il espérait que le bâtiment serait achevé sans aucune difficulté financière.

L’apôtre Onyinah a laissé entendre que le 5 septembre de cette année, tous les pasteurs de la région du Grand Accra, ainsi que leurs épouses, se réuniraient à la chapelle de la Maison royale pour lancer les stratégies de collecte de fonds pour le projet.

Tolérance religieuse

Pour sa part, le vice-président du conseil d’administration, Mgr Palmer-Buckle, a félicité l’imam en chef d’avoir invité des membres de la foi chrétienne lors de l’inauguration de la mosquée nationale.

Cela, a-t-il dit, était une indication qu’en dépit de la diversité religieuse dans le pays, il y avait de la tolérance entre toutes les confessions religieuses.

« Notre présence ici est de reconnaître le fait que depuis Abraham, nous sommes frères et sœurs, et nous prions pour que nous, disciples du Christ et les disciples du prophète Mahomet, montrons au monde que notre paix, notre développement, notre amour et notre force viennent de Dieu », a déclaré Mgr Palmer-Buckle, qui est également un ancien vice-président de la Conférence des évêques catholiques du Ghana.

ARTICLES connexes

Chargement....
AfroPlanete | La vitrine de l'Afrique
AfroPlanete site d'informations, d'actualités et tous évènements en Afrique et ailleurs dans le monde

Ce site utilise des cookies pour améliorer votre expérience. Nous supposerons que cela vous convient, mais vous pouvez vous désabonner si vous le souhaitez. Accepter Lire plus