AfroPlanete
ACTUALITE IMMIGRATION

Un Trafiquant d’êtres humains transfrontalier arrêté, 13 victimes à destination de la Libye secourues

Un Trafiquant d'êtres humains transfrontalier arrêté, 13 victimes à destination de la Libye secourues

Un nigérian, suspect de trafic transfrontalier de premier plan, Nurudeen Sani, a été arrêté et ses victimes secourues.

Nurudeen Sani, qui serait basé dans la ville de Kano, a été arrêté grâce aux efforts conjoints de l’Agence nationale pour l’interdiction de la traite des personnes (NAPTIP), du Corps nigérian de sécurité et de défense civile (NSCDC) et du Département des services d’État (DSS).

L’arrestation de Sani a permis de secourir 13 victimes de traite des êtres humains à destination de la Libye, dont deux garçons et 11 filles.

L’Agence a lancé une chasse à l’homme pour deux autres membres du réseau de trafiquants dont les noms ont été donnés comme Bose et Ismeal.

Selon la NAPTIP, la dernière arrestation fait suite à une dénonciation de certaines parties prenantes concernées à Kano qui ont été dérangées par les activités néfastes du suspect.

Les victimes qui auraient été recrutées dans la région du sud-ouest du pays ont été secourues dans la communauté de Basarawa le long de la route Kano – Kastina par les agents de sécurité combinés.

Ils se dirigeraient vers la Libye via la République du Niger.

Alors que le suspect est actuellement interrogé par des agents de la NAPTIP, les victimes bénéficient de conseils dans le cadre de la procédure de réhabilitation de l’Agence.

S’exprimant sur l’arrestation, le directeur général de l’Agence nationale pour l’interdiction de la traite des personnes (NAPTIP), le sénateur Basheer Garba Muhammed, a exprimé son inquiétude face aux activités des trafiquants et a averti les parents de ne pas céder à la pression de la tromperie en donnant leurs enfants.

Le sénateur Garba Muhammed a déclaré : « Il est triste qu’en dépit de l’expérience douloureuse des victimes le long de ces routes de trafic notoires, en particulier le corridor libyen, certaines personnes acceptent toujours d’être expulsées du pays. C’est une décision dangereuse.

“La NAPTIP s’en prendra aux membres restants de ce gang de trafiquants et ils seront soumis à la pleine colère de la loi.

“Je remercie sincèrement nos forces de l’ordre sœurs pour leur soutien et leur collaboration qui ont conduit à l’arrestation du suspect.”

ARTICLES connexes

Chargement....
AfroPlanete | La vitrine de l'Afrique
AfroPlanete site d'informations, d'actualités et tous évènements en Afrique et ailleurs dans le monde

Ce site utilise des cookies pour améliorer votre expérience. Nous supposerons que cela vous convient, mais vous pouvez vous désabonner si vous le souhaitez. Accepter Lire plus

Politique de confidentialité et cookies