AfroPlanete
ACTUALITE

Voyager en Algérie devient presque une mission impossible

Voyager en Algérie – Depuis l’ouverture des frontières annoncée par le gouvernement Algérien suite à une série de feuilletons cumulés d’incertitude et de doutes, depuis presque 17 mois. Le gouvernement Algérien a gardé son fort bien verrouillé à cause de la menace épidémiologique qui était plutôt assez élevée dans le monde.

Seulement , la solution de la vaccination en masse dans le pays, contre la Covid-19 est arrivée pour pouvoir envisager une sortie éminente de la crise sanitaire, confirmé par le conseil scientifique Algérien.

Aujourd’hui, les frontières sont ouvertes mais il est très difficile de se rendre en Algérie.

Pourquoi serait-il aussi compliqué pour voyager de où vers l’Algérie ?Auparavant, de nombreuses voix se sont élevées pour ouvrir les frontières fermées depuis le 15 mars 2020.Plusieurs familles se sont retrouvées dans une situation inquiétante en n’ayant pas la possibilité de revenir chez elles où au pire encore, ne pas pouvoir assister parfois à l’enterrement d’un de leur proche !Actuellement, nous assistons bien à un nouveau scénario qui est celui des tarifs aériens excessivement chers !Ce que plusieurs remarques ont été relevés ces jours-ci par des citoyens Algériens : « Il est plus cher d’aller en Algérie depuis l’Europe que d’aller aux états-unis », par exemple.

L’ouverture des frontières menées dans un contexte assez flou, plusieurs familles étaient soulagées d’apprendre que les frontières aériennes étaient ouvertes, enfin ! vers l’Algérie mais seulement cette joie n’a pas durée longtemps car les tarifs des vols de l’Europe vers l’Algérie sont exorbitants et presque intouchables !Des tarifs parfois qui frôlent les 1000 € et souvent avec des escales dans des Hub comme : Paris, Frankfurt, Rome où Barcelone,…etc… Pour enfin arriver à Alger !

Afin de vérifier l’information, nous sommes rendus à l’aéroport d’Alger – Houari Boumediene – pour mener notre propre enquête et de vérifier l’exactitude des informations relevées à travers les réseaux sociaux. En rentrant dans l’aéroport international d’Alger ( Houari Boumediene) ,on trouve de longues files d’attente devant plusieurs compagnies aériennes. Nous avions essayé de comparaître quelques tarifs pour Aller en France où en Espagne, par exemple.

En premier lieu, nous avons reçu comme information que les disponibilités de places manquent ardûment pour les dates choisies en argument par les opérateurs au sol des compagnies aériennes, en nous confirmant : « Les vols sont déjà complets ! »

Cependant, pas seulement ça!On a reçu une information amère en essayant en se renseignant par curiosité sur le tarif

ALGER – BARCELONE ( Durée de vol 45 min) avec la compagnie Ibérique Vueling. – Compagnie low cost !

Le constat était foudroyant et sans équivoque , c’était : 160 000 DA – Aller/ Retour pour un départ le 09 septembre prochain et le retour 15 jours plus tard ce qui nous fait un équivalent de 800 € et il faut rajouter bien évidemment au moins 100 € pour les PCR donc on sort avec une facture de 900 € à peu près !!!!

Des compagnies aériennes qui profitent de la situation, C’est vrai que les frontières sont ouvertes mais les rotations ne sont pas nombreuses contrairement à nos voisins Marocains où Tunisien. Chez eux les tarifs sont plutôt abordables et nous pouvons trouver des vols pas vraiment chers pour des « aller/ retour » depuis l’Europe qui ne dépassent pas parfois les 150€ .

Les compagnies aériennes se frottent les mains en Algérie, Les compagnies aériennes classiques ou low cost ont presque la même fourchette tarifaire.

C’est à dire, ils se fixent par eux-mêmes les tarifs, qui sont excessivement cher et ne justifient pas grand-chose à cette situation.

Les Autorités Algériennes sont lourdement silencieuses ou absentes sur ce qui se passe sur le terrain, Malheureusement, à ce jour nous n’avons pas entendu le ministre Algérien des transports s’exprimer pour justifier ces tarifs exorbitants qui n’arrangent pas les concitoyens Algériens alors qu’on note que le Smic est à 20 000 DA ( Soit à 100€).Nous rappelons, ces Algériens qui souhaitent partir urgemment à l’étranger pour des soins médicaux par exemple où étudier aussi(À budget serré).

En outre, des représentants de la communauté Algérienne à l’étranger sont absents eux aussi.

Toutefois, les députés connus qui sont à l’étranger ne remplissent pas certainement leurs rôles en défendant les intérêts de la diaspora en laissant les compagnies aériennes étrangères léser en quelque sorte, une population qui a assez souffert par la situation sanitaire actuelle.

Face à cette situation inquiétante, vers qui le peuple Algérien pourrait il se retourner

Affaire à suivre …

Nassim (Adora actualité)

ARTICLES connexes

Chargement....
AfroPlanete | La vitrine de l'Afrique
AfroPlanete site d'informations, d'actualités et tous évènements en Afrique et ailleurs dans le monde

Ce site utilise des cookies pour améliorer votre expérience. Nous supposerons que cela vous convient, mais vous pouvez vous désabonner si vous le souhaitez. Accepter Lire plus