AfroPlanete
FAITS DIVERS

Un pasteur sud-africain de 50 ans condamné à cinq peines de prison à vie pour le viol de mineurs âgés de 11 et 13 ans

Un pasteur sud-africain de 50 ans a été condamné à cinq peines de prison à vie pour viol sur mineurs.

Setabo Elias Molepo de l’église Global Life Changing Ministry du village de Ga-Madiba Masashane à l’extérieur de Polokwane, Limpopo, a été reconnu coupable de cinq chefs de viol par le tribunal régional de Seshego à Polokwane le mardi 31 août.

Le porte-parole de l’Autorité nationale des poursuites (NPA) Limpopo, Mashudu Malabi-Dzhangi, a déclaré que les incidents se sont produits entre 2016 et 2017.

Malabi-Dzhangi a déclaré que les deux victimes, âgées de 11 et 13 ans à l’époque, étaient des paroissiens de son église à Ga-Madiba Masashane.

Malabi-Dzhangi a déclaré que les victimes sont issues de familles pauvres de la région et que Molepo leur fournirait des colis de nourriture. 

Au cours du procès, le tribunal a appris comment il rendrait visite aux familles des victimes et convaincrait leurs parents de lui permettre d’emmener les filles dans les magasins pour leur acheter des vêtements.

« Il les violait une fois qu’ils seraient seuls », a-t-elle expliqué. 

Elle a déclaré qu’en cas d’aggravation de la peine, l’accusation dirigée par l’avocate Andisa Mudau a appelé les mères des victimes, qui ont toutes deux déclaré qu’après l’épreuve du viol, leurs filles avaient du mal à s’adapter à l’école et redoublaient leurs notes.

« Les victimes ont peur des hommes et elles font des cauchemars à propos de l’accusé. elle a ajouté. 

Le rapport d’impact sur la victime qui a été compilé par le travailleur social a également été remis au tribunal. Le rapport a confirmé les témoignages des deux mères.

Malabi-Dzhangi a ajouté que lors de la condamnation, la présidente, Mme Annelies Swanepoel, a déclaré que les accusés avaient abusé de la confiance des victimes et de leurs familles.

Swanepoel a déclaré qu’ils le considéraient comme un membre éminent de la société et comme leur pasteur, mais il a profité de leur situation financière médiocre.

« Les gens hésitent maintenant à se rendre dans un lieu de culte car les mêmes pasteurs abusent de leur position de confiance », a-t-elle conclu. 

ARTICLES connexes

Chargement....
AfroPlanete | La vitrine de l'Afrique
AfroPlanete site d'informations, d'actualités et tous évènements en Afrique et ailleurs dans le monde

Ce site utilise des cookies pour améliorer votre expérience. Nous supposerons que cela vous convient, mais vous pouvez vous désabonner si vous le souhaitez. Accepter Lire plus