AfroPlanete
ACTUALITE IMMIGRATION SOCIETE

Un mort, 15 blessés, 4 000 arrêtés pendant la répression des migrants à Tripoli (photos)

Les Nations Unies (ONU) ont fait part de leur extrême inquiétude face aux informations faisant état d’un usage excessif de la force par la police contre les migrants et les demandeurs d’asile à Tripoli, en Libye. 

Dans un communiqué publié samedi 2 octobre, la sous-secrétaire générale résidente et coordonnatrice humanitaire des Nations Unies pour la Libye, Georgette Gagnon, a déclaré qu’au moins 1 migrant avait été tué et au moins 15 autres blessés, dont 6 grièvement, lors d’une descente de police à plusieurs endroits à Gargaresh. Commune à l’ouest de Tripoli.

Un mort, 15 blessés, 4 000 arrêtés alors que la police réprime les migrants à Tripoli (photos/vidéo)

Le raid de vendredi effectué sur des maisons et des abris de fortune temporaires faisait partie d’une campagne de sécurité contre la migration illégale, le trafic de drogue et d’alcool.

La région a connu plusieurs vagues de raids de sécurité au fil des ans, mais la dernière a été décrite comme la plus féroce à ce jour.

La police a rassemblé environ 4 000 migrants illégaux de différentes nationalités au cours de l’opération, a confirmé le ministère de l’Intérieur qui a mené la campagne.

Selon le ministère de l’Intérieur, le procureur général a donné des ordres pour les raids après le tollé général de la population locale face au taux élevé de criminalité dans la région.

Un mort, 15 blessés, 4 000 arrêtés alors que la police réprime les migrants à Tripoli (photos/vidéo)

Les migrants ont été rassemblés dans le centre de collecte et de retour du district de Ghout Al-Shaal, où ils ont reçu une assistance médicale, a déclaré le colonel Nouri al-Grettli, chef du centre, notant qu’ils poursuivraient la distribution des migrants dans d’autres centres pour réduire la surpopulation. .

Les médias ont cité des responsables gouvernementaux disant que de nombreux détenus vivaient illégalement en Libye depuis des années et que les autorités expulseraient autant de migrants que possible vers leur pays d’origine.

Selon les rapports des responsables de la Direction de la lutte contre les migrations illégales, au moins 4 000 personnes, dont des femmes et des enfants, ont été arrêtées lors de l’opération de sécurité. Des migrants non armés ont été harcelés chez eux, battus et abattus, raconte Georgette Gagnon.

« Alors que l’ONU respecte pleinement la souveraineté de l’État et soutient son devoir de maintenir l’ordre public et de protéger la sécurité de leur population, elle appelle les autorités de l’État à respecter à tout moment les droits humains et la dignité de toutes les personnes, y compris les migrants et les demandeurs d’asile. -chercheurs », a-t-elle ajouté. 

Gagnon a confirmé que l’ONU a reçu des informations selon lesquelles 1 jeune migrant a été tué par balle, 5 autres migrants ont été blessés par balle et 2 d’entre eux sont dans un état grave en soins intensifs.

Il a également reçu des informations selon lesquelles les communications avec des personnes incapables d’accéder aux informations et de demander de l’aide ont été coupées.

Gagnon a également réitéré que l’utilisation d’une force meurtrière excessive et injustifiée par les forces de sécurité et de police libyennes lors d’opérations d’application de la loi est une violation du droit national et international.

« Nous appelons les autorités libyennes à enquêter sur les informations faisant état d’un usage par les forces de sécurité d’une force meurtrière et excessive contre les migrants lors de l’opération d’hier », a noté le responsable de l’ONU.

« Conformément aux résolutions pertinentes du Conseil de sécurité de l’ONU et aux conclusions de Berlin, nous réitérons notre appel aux autorités libyennes pour qu’elles mettent fin et empêchent les arrestations et détentions arbitraires, et libèrent immédiatement les personnes les plus vulnérables, en particulier les femmes et les enfants », indique le communiqué.

« Dans ce contexte, nous exhortons à nouveau le gouvernement à autoriser immédiatement la reprise de l’Organisation internationale pour les migrations (OIM) et le Haut Commissariat des Nations Unies pour les réfugiés (HCR) ont opéré des vols d’évacuation humanitaire volontaire et de retour et le départ de milliers de migrants et de demandeurs d’asile. en Libye vers des destinations en dehors du pays », a-t-il conclu. 

Un mort, 15 blessés, 4 000 arrêtés alors que la police réprime les migrants à Tripoli (photos/vidéo)
Un mort, 15 blessés, 4 000 arrêtés alors que la police réprime les migrants à Tripoli (photos/vidéo)
Un mort, 15 blessés, 4 000 arrêtés alors que la police réprime les migrants à Tripoli (photos/vidéo)
Un mort, 15 blessés, 4 000 arrêtés alors que la police réprime les migrants à Tripoli (photos/vidéo)

ARTICLES connexes

Chargement....
AfroPlanete | La vitrine de l'Afrique
AfroPlanete site d'informations, d'actualités et tous évènements en Afrique et ailleurs dans le monde

Ce site utilise des cookies pour améliorer votre expérience. Nous supposerons que cela vous convient, mais vous pouvez vous désabonner si vous le souhaitez. Accepter Lire plus

Politique de confidentialité et cookies