AfroPlanete
ACTUALITE

L’Éthiopie exhorte les anciens soldats à se joindre à la guerre contre les rebelles alors que 9 groupes rebelles unissent leurs forces pour démanteler le gouvernement

L’armée éthiopienne a appelé d’anciens soldats à rejoindre l’armée, alors qu’elle se bat pour repousser une avancée rebelle menée par le Front de libération du peuple du Tigré (TPLF)

Selon les rapports, l’appel du ministère du pays, neuf groupes anti-gouvernementaux ont forgé une alliance pour démanteler l’administration du Premier ministre Abiy Ahmed.

La nouvelle alliance rebelle comprend le TPLF et l’Armée de libération oromo (OLA) qui souhaitent tous deux le départ du gouvernement dirigé par Abiy.

L’OLA et le TPLF ont déjà commencé à se battre côte à côte et ont affirmé cette semaine avoir capturé la ville de Kemise, à 325 km (200 miles) au nord d’Addis-Abeba, sur la route principale reliant le Tigré à la capitale.

S’exprimant à Washington, un représentant tigréen et ancien ambassadeur d’Éthiopie aux États-Unis, Berhane Gebre-Christos, a déclaré que l’objectif était de renverser le gouvernement de M. Abiy par la force ou par des négociations et d’établir une administration intérimaire.

« Nous essayons de mettre un terme à cette terrible situation en Éthiopie, créée à lui seul par le gouvernement Abiy », a-t-il déclaré. « Le temps presse pour lui. »

Des combats ont éclaté il y a un an entre les troupes gouvernementales et le TPLF, qui a dominé l’Éthiopie pendant des décennies et contrôle désormais le Tigré. 

L’appel aux vétérans militaires à se réengager est un signe du sérieux avec lequel le gouvernement éthiopien prend la menace rebelle.

Cela survient un jour après que le Premier ministre Abiy a donné un message de défi, promettant que ses forces « enterraient l’ennemi avec notre sang et nos os » tout en demandant aux civils de se préparer à défendre leurs quartiers.

Le gouvernement a déclaré qu’il continuerait à mener ce qu’il appelle une guerre existentielle. Le conflit est entré dans sa deuxième année, avec des millions de déplacés et plus de 400 000 au bord de la famine.

Dans une rare déclaration sur la guerre, le Conseil de sécurité de l’ONU a appelé à la fin des combats et a réitéré son soutien aux efforts de médiation de l’Union africaine.

L’ambassade américaine a également demandé à tous les citoyens américains de quitter l’Éthiopie dès que possible dans un contexte de sécurité « très fluide ».

ARTICLES connexes

Chargement....
AfroPlanete | La vitrine de l'Afrique
AfroPlanete site d'informations, d'actualités et tous évènements en Afrique et ailleurs dans le monde

Ce site utilise des cookies pour améliorer votre expérience. Nous supposerons que cela vous convient, mais vous pouvez vous désabonner si vous le souhaitez. Accepter Lire plus