AfroPlanete
ACTUALITE

Tunisie: Rafle générale des subsahariens à Ariana

Depuis quelques jours les ressortissants d’Afrique subsaharienne résidant dans la capitale précisément dans la commune d’Ariana s’insurgent des rafles opérées par les forces de l’ordre à leur égard.

Dans les marchés, sur leur lieu de travail, à la gare du métro, la police ne contrôle que les ressortissants subsahariens dans ce dit quartier.

« Il y a eu un descente dans un immeuble habité majoritairement par des subsahariens à Ariana, les policiers ont embarqué plusieurs ressortissants subsahariens dont mon frère, ils ont été relâché plutard. Selon lui, arrivé dans les locaux de la police, plusieurs contrôles ont été effectués dont la validité de leur passeport, leur date d’entrée sur le territoire tunisien puis une pris d’empreinte et il a été relâché plutard. » a martelé un ressortissant subsaharien dont le frère a été arrêté.

Dans un récent direct sur la page d’une association communautaire, le président de l’UIT M. Ange Seri Soka a tenu à rassurer ses ressortissants suite à ces nombreuses arrestations dont ils sont victimes.

« L’Etat tunisien est dans l’obligation de mettre de l’ordre à travers des contrôles. ces contrôles sont justes pour vérifier dans quel cadre les ressortissants subsahariens sont rentrés sur le territoire tunisien. Ne vous inquiétez pas la police tunisienne est en train de contrôler ceux qui sont venus par la voix terrestre et surtout illégalement. » a-t-il relâché .

Rappelons qu’en Avril 2021, les autorités tunisiennes ont annoncé, avoir contrecarré plusieurs tentatives de migration clandestine près de la frontière algérienne.

Selon une source, les détenteurs de passeports et voir de titre de séjour sont exemptés d’arrestation, ils sont relaxés après ces dits contrôles aux postes de police.

ARTICLES connexes

Chargement....
AfroPlanete | La vitrine de l'Afrique
AfroPlanete site d'informations, d'actualités et tous évènements en Afrique et ailleurs dans le monde

Ce site utilise des cookies pour améliorer votre expérience. Nous supposerons que cela vous convient, mais vous pouvez vous désabonner si vous le souhaitez. Accepter Lire plus