AfroPlanete
SANTE

Variant Omicron, L’OMS rassure sur l’efficacité des vaccins

Dans un entretien à l’AFP, un responsable de l’OMS s’est montré confiant quant à l’efficacité des vaccins face au variant Omicron, qui pourrait finalement être moins sévère que prévu.

Et si finalement le variant Omicron n’était pas plus dangereux que les autres variants ? C’est en tout cas l’avis esquissé par 

Michael Ryan, responsable des urgences de l’Organisation mondiale de la santé (OMS), lors d’un entretien accordé à l’AFP. « Le comportement général que nous observons jusqu’à présent ne montre aucune augmentation de la sévérité », a-t-il indiqué, s’appuyant notamment sur « des symptômes plus légers » observés en Afrique australe. 

Quid de l’efficacité vaccinale face au variant Omicron ?

Le médecin s’est également exprimé au sujet de l’efficacité des vaccins face au variant Omicron. Et là aussi, Michael Ryan s’est montré rassurant, estimant qu’il n’y avait « aucune raison de penser » que les vaccins « très efficaces » contre tous les autres variants « en termes de sévérité de la maladie et d’hospitalisation », ne le soient pas également avec Omicron. 

Jugeant « fort improbable » que le variant puisse échapper totalement à la protection conférée par les vaccins, l’épidémiologiste irlandais s’appuie dans son propos sur des données préliminaires issues d’Afrique du Sud. Ces dernières « ne montrent pas que nous avons une perte d’efficacité aux proportions catastrophiques », a indiqué Michael Ryan. Et d’ajouter : « De fait, c’est même le contraire en ce moment. »

Auprès de l’AFP, le responsable des urgences de l’OMS a confié également que le nouveau variant pourrait plus facilement infecter les personnes vaccinées ou celles qui ont déjà eu le Covid-19. « Il y a des données selon lesquelles les réinfections sont plus fréquentes avec Omicron qu’avec les vagues ou les variants précédents », a expliqué Michael Ryan. 

« Ce qui nous intéresse, ce n’est pas tellement de savoir si on peut être réinfecté avec Omicron mais si les nouvelles infections sont plus ou moins sévères », a-t-il complété, pointant ainsi un manque de recul encore certain face à ce variant caractérisé par un nombre très élevé de mutations de la protéine de spicule.

ARTICLES connexes

Chargement....
AfroPlanete | La vitrine de l'Afrique
AfroPlanete site d'informations, d'actualités et tous évènements en Afrique et ailleurs dans le monde

Ce site utilise des cookies pour améliorer votre expérience. Nous supposerons que cela vous convient, mais vous pouvez vous désabonner si vous le souhaitez. Accepter Lire plus