AfroPlanete
POLITIQUE

Air Côte d’Ivoire suspend ses vols au départ et à destination du Mali

En application des sanctions prises par la Communauté Economique des Etats de l’Afrique de l’Ouest (CEDEAO) contre le Mali, Air Côte d’Ivoire a annoncé ce lundi soir, la suspension de ses vols au départ et à destination du Mali, jusqu’à nouvel ordre.

« Chers passagers, suite à la fermeture des frontières des pays de la CEDEAO avec le Mali, nous portons à votre connaissance, la suspension de nos vols au départ et à destination du Mali jusqu’à nouvel ordre. Nous vous prions de vous rapprocher de votre agent de voyage habituel ou de nos services pour plus d’informations », a annoncé la compagnie aérienne de la Côte d’Ivoire dans un communiqué.

Cette décision prise par cette compagnie aérienne vise à renforcer celles entérinées par la CEDEAO qui s’est réunie sur la situation sociopolitique du Mali à Accra, au Ghana, le dimanche 9 janvier 2022. A l’issue de sa nouvelle séance, les chefs d’Etat des pays membres de l’organisation sous-régionale, ont entériné les décisions prises par l’Union monétaire ouest-africaine, quelques heures plus tôt.

Il a été ainsi décidé de geler les avoirs maliens au sein de la BCEAO, de fermer les frontières entre le Mali et les États membres de l’organisation, de suspendre les transactions avec Bamako à l’exception des produits médicaux et de première nécessité, du retrait des ambassadeurs de tous les pays membres au Mali et d’autres sanctions concernant l’aide financière.

Pour rappel, la compagnie Air Côte d’Ivoire n’est pas la seule à avoir annoncé la suspension de ses vols en destination du Mali. En effet, la compagnie française Air France a elle aussi, suspendu ses vols en destination de Bamako en raison des sanctions de la CEDEAO contre le pays.

Sanctions contre le Mali : La réplique martiale de la junte

Des sanctions qui n’ont pas laissé le gouvernement malien muet, elle a réagit en appelant le rapatriement des forces onusiennes du territoire malien.

Bamako pourrait même aller plus loin en quittant carrément la Cedeao et l’Uemoa. Et les militaires le disent sans langage diplomatique. « Au regard des violations répétées des textes, principes et objectifs, de ces organisations, le gouvernement du Mali tirera toutes les conséquences et se réserve le droit de réexaminer sa participation dans ces entités ».

ARTICLES connexes

Chargement....
AfroPlanete | La vitrine de l'Afrique
AfroPlanete site d'informations, d'actualités et tous évènements en Afrique et ailleurs dans le monde

Ce site utilise des cookies pour améliorer votre expérience. Nous supposerons que cela vous convient, mais vous pouvez vous désabonner si vous le souhaitez. Accepter Lire plus