AfroPlanete
POLITIQUE

Le nouveau chef militaire du Burkina Faso Paul-Henri Damiba prononce son premier discours depuis le coup d’Etat

Le lieutenant-colonel Paul-Henri Damiba,  le nouveau chef militaire du Burkina Faso, a prononcé son premier discours depuis son arrivée au pouvoir.

Le lundi 24 janvier, Paul-Henri Damiba a mené un coup d’État qui a renversé le président Roch Kaboré. Il a reproché au président de ne pas avoir réussi à contenir la violence des militants islamistes. Sa décision fait suite à des mouvements dans d’autres pays africains, le Mali, la Guinée et le Soudan, qui ont mené des coups d’État réussis ces derniers temps.

Le coup d’État a été rapidement condamné par l’Union africaine, la CEDEAO et les Nations Unies.

Vêtu d’un béret rouge et d’un treillis militaire, le lieutenant-colonel Damiba s’est adressé jeudi soir 27 janvier au pays pour la première fois à la télévision nationale depuis son arrivée au pouvoir. Il a promis un retour à l’ordre constitutionnel normal « lorsque les conditions seront réunies ».

« Quand les conditions seront réunies, selon le délai que notre peuple définira en toute souveraineté, je m’engage pour un retour à un ordre constitutionnel normal », a-t-il déclaré.

Le lieutenant-colonel Paul-Henri Damiba, 41 ans, a déclaré qu’il rencontrerait des représentants de diverses couches de la société pour convenir d’une feuille de route pour la réforme.

Il a ajouté que le Burkina Faso avait « plus que jamais besoin de partenaires internationaux », suite à la condamnation du coup d’État.

« J’appelle la communauté internationale à soutenir notre pays afin qu’il puisse sortir de cette crise au plus vite. »

L’ancien président Kaboré avait fait face à un mécontentement croissant face à son incapacité à endiguer une insurrection islamiste dans le pays.

Le lieutenant-colonel Paul-Henri Damiba, a été à l’avant-garde de la lutte contre les militants islamistes et a même écrit un livre sur le sujet l’année dernière.

La Guinée et le Mali se sont vu imposer des sanctions par le bloc régional de la CEDEAO pour les forcer à revenir à l’ordre constitutionnel.

La CEDEAO dit qu’elle se réunira le vendredi 28 janvier pour discuter de la manière de répondre au dernier coup d’État du Burkina Faso.

ARTICLES connexes

Chargement....
AfroPlanete | La vitrine de l'Afrique
AfroPlanete site d'informations, d'actualités et tous évènements en Afrique et ailleurs dans le monde

Ce site utilise des cookies pour améliorer votre expérience. Nous supposerons que cela vous convient, mais vous pouvez vous désabonner si vous le souhaitez. Accepter Lire plus