AfroPlanete
IMMIGRATION

Tunisie: La vidéo d’une influenceuse tunisienne migrant vers l’Italie devient virale

Des Tunisiens qui immortalisent leur traversée de la méditerranée pour rallier l’Italie, dans un climat plutôt bon enfant, la vidéo fait grand bruit en Tunisie. Des voix dénoncent, la ‘’ ‘’banalisation’’ d’un voyage pourtant périlleux.

 » Sérieusement, la peur était extraordinaire, la mer était vraiment agitée – vous m’entendez ? Dans le bateau, nous avons tous dit une prière et nous nous sommes préparés à la mort. Nous étions tellement terrifiés. Quand ils nous ont dit que nous étions arrivés dans les eaux italiennes, nous ne l’avons pas cru.« , a déclaré Chaima Ben Mahmoude, influenceur sur les médias sociaux.

Et d’ajouter : « J’ai beaucoup d’amis qui ont fait la harka et qui ont trouvé des opportunités en Europe. Ils ont mis dans mon esprit l’espoir qu’il y a du travail, qu’il y a beaucoup d’argent, qu’il y a beaucoup de choses qui peuvent changer ma vie comme ça a été le cas pour eux.« 

Pourtant, le méditerrané est depuis un véritable cimetière pour les migrants. Selon le projet « Missing Migrants », plus de 2 000 personnes ont été portées disparues en Méditerranée en 2021.

« Ce que font les médias sociaux, c’est qu’ils démystifient le voyage. Ils prennent quelque chose qui peut être extrêmement effrayant pour beaucoup de gens, à savoir se lancer dans l’inconnu, en particulier sur un chemin plutôt dangereux, et ils illustrent réellement ce à quoi cela ressemblerait.« , a déclaré Matt Herbert, directeur de recherche, Initiative mondiale contre le crime organisé transnational.

 » Pourquoi les dirigeants politiques et les influenceurs des médias sociaux sont-ils si outrés par son voyage, et non par le fait qu’elle a senti et que toutes les personnes sur ce bateau ont senti qu’elles n’avaient pas d’autres choix que de traverser ou d’avoir recours à ce voyage dangereux ? Et la controverse, à mon avis, devrait se concentrer sur le fait que si peu de voies légales existent pour que les jeunes puissent se déplacer’’, a expliqué Ayla Bonfligio, experte en réfugiés et en migration au Centre de migration mixte.

Alors que le taux de chômage dans le pays a atteint 18 %, les Tunisiens sont de plus en plus tentés par la recherche de l’herbe supposée plus verte en Europe.

ARTICLES connexes

Chargement....
AfroPlanete | La vitrine de l'Afrique
AfroPlanete site d'informations, d'actualités et tous évènements en Afrique et ailleurs dans le monde

Ce site utilise des cookies pour améliorer votre expérience. Nous supposerons que cela vous convient, mais vous pouvez vous désabonner si vous le souhaitez. Accepter Lire plus