AfroPlanete
INTERNATIONALE

La télévision russe évoque une « Troisième Guerre mondiale » et de possibles « attaques nucléaires »

Sur Russia 1, une invitée a déclaré que « le scénario le plus probable » était une attaque nucléaire, un autre a évoqué la possibilité d’envoyer un missile sur les îles britanniques.

« Troisième guerre mondiale » et « attaque nucléaire ». La télévision d’Etat russe diffuse depuis plusieurs jours des déclarations de différents analystes qui, sur les plateaux, assurent qu’une nouvelle guerre mondiale est en route, et que la Russie va utiliser pour se défendre ses armes nucléaires.

« Soit nous perdons en Ukraine, soit la Troisième Guerre mondiale commence. Je pense que la possibilité d’une Troisième Guerre mondiale est plus réaliste » a ainsi déclaré sur Russia1 mercredi Margarita Simonian, à la tête de la chaîne d’information russe Russia Today, média banni dans l’Union Européenne.

« Un missile et c’est réglé, il n’y a plus d’îles britanniques »

D’après cette journaliste russe pro-Kremlin, à plusieurs reprises critiquée pour sa participation à la propagande de Moscou, « l’idée que tout se termine par une attaque nucléaire me semble être le scénario le plus probable, à mon grand désarroi, mais c’est inévitable ». Une déclaration à laquelle le présentateur répond: « Mais nous irons au paradis. »

Sur cette même chaîne, dans l’émission 60 minutes jeudi, un analyste invité en plateau n’a pas hésité à proposer d’utiliser les missiles Sarmat – les nouveaux missiles balistiques russes pouvant transporter jusqu’à 10 têtes nucléaires, et raser un pays grand comme la France – sur le Royaume-Uni.

« Un missile Sarmat et c’est réglé, il n’y a plus d’îles britanniques », lance-t-il assurant être « très sérieux » dans ses déclarations. « Vous comprenez que personne n’y survivrait? Personne sur cette planète », lui répond un présentateur. « On repartirait sur une page blanche », assure alors l’invité.

Vidéos de missiles en fond de plateau, la présentatrice liste ensuite le temps qu’il faudrait à un missile Sarmat pour frapper une capitale européenne: « il va de Kaliningrad à Berlin en 106 secondes. De Kaliningrad à Paris en 200 secondes », et jusqu’à Londres « en 202 secondes », explique-t-elle, en montrant ensuite une carte sur laquelle sont représentées les trajectoires de ces armes sur l’Europe.

« Réveillez-vous c’est déjà là. C’est comme ça qu’il faut leur parler ils ne comprennent que ça », lance l’homme.

ARTICLES connexes

Chargement....
AfroPlanete | La vitrine de l'Afrique
AfroPlanete site d'informations, d'actualités et tous évènements en Afrique et ailleurs dans le monde

Ce site utilise des cookies pour améliorer votre expérience. Nous supposerons que cela vous convient, mais vous pouvez vous désabonner si vous le souhaitez. Accepter Lire plus