AfroPlanete
SÉCURITÉ

Mali: Un charnier découvert près d’une ancienne base française (vidéo)

L’armée malienne a affirmé, vendredi soir, avoir découvert un charnier près de la base que lui a restituée il y a quatre jours l’armée française à Gossi, dans le nord du pays.

Cette annonce survient quelques heures après que l’armée française ait accusé les mercenaires russes de Wagner de manipulation de l’information.

L’armée française assure avoir filmé ce qu’elle affirme être des mercenaires russes en train d’enterrer des corps près de la base de Gossi, dans le but selon elle d’accuser les Français d’avoir laissé un charnier derrière eux.

« Des dépouilles en état de putréfaction avancée ont été découvertes dans un charnier, non loin du camp anciennement occupé par la force française Barkhane », affirme l’état-major général des armées maliennes dans un communiqué.

Mardi, l’état-major français avait déjà prévenu s’attendre à des « attaques informationnelles » visant à décrédibiliser l’armée française à l’occasion de la rétrocession de la base de Gossi. 

« L’état de putréfaction avancée des corps indique que ce charnier existait bien avant la rétrocession. Par conséquent, la responsabilité de cet acte ne saurait nullement être imputée aux Fama », les forces armées maliennes, selon le communiqué.

Le ministère de la Défense a été « saisi pour l’ouverture d’une enquête en vue d’établir toute la lumière sur ledit charnier ».

Cette annonce de l’armée malienne survient après le départ des militaires français de la base de Gossi, dans le cadre du désengagement français du Mali, annoncé en février. 

Les clés de cette emprise qui accueillait 300 soldats français ont été remises mardi aux forces armées maliennes.

C’est la première fois que l’armée française diffuse dans un délai si court des images de drone militaire en vue de contrer une attaque informationnelle, alors que la lutte d’influence fait désormais rage sur les réseaux sociaux.

Dans la vidéo prise par drone à laquelle l’AFP a eu accès jeudi soir, on peut voir des soldats s’affairer autour de cadavres qu’ils recouvrent de sable. Dans une autre séquence, on voit deux de ces militaires filmer les corps à moitié ensevelis.

Paris a décidé son retrait militaire du Mali, dans un contexte sécuritaire dégradé et sur fond de tensions entre la France et la junte militaire au pouvoir, accusée par les Occidentaux d’avoir recours aux services du groupe Wagner. Bamako évoque pour sa part de simples conseillers russes.

Quelque 4.600 soldats français sont actuellement déployés au Sahel, dont 2.500 au Mali.

Paris a depuis plusieurs fois réaffirmé qu’elle n’entendait pas cesser son combat contre les terroristes qui sévissent dans la région et souhaitait travailler avec les pays voisins du Golfe de Guinée et d’Afrique de l’Ouest, où les terroristes menacent de se disséminer.

ARTICLES connexes

Chargement....
AfroPlanete | La vitrine de l'Afrique
AfroPlanete site d'informations, d'actualités et tous évènements en Afrique et ailleurs dans le monde

Ce site utilise des cookies pour améliorer votre expérience. Nous supposerons que cela vous convient, mais vous pouvez vous désabonner si vous le souhaitez. Accepter Lire plus