TECHNOLOGIE

“À la découverte de 1337 au Maroc : L’école qui forge gratuitement les codeurs de demain”

"À la découverte de 1337 au Maroc : L'école qui forge gratuitement les codeurs de demain"

Formation 2.0 à l’UM6P : 1337, l’école de codage ouverte 24/7

Au cœur de l’Université Mohammed VI Polytechnique (UM6P) à Benguérir, les étudiants de l’école de codage, 1337, évoluent dans un espace vibrant aux couleurs vives, orné de références geek allant de Gollum du Seigneur des Anneaux à Nikola Tesla et Maître Yoda de Star Wars. Dirigée par Yassir Boux, cette école de peer-learning résulte d’un partenariat entre l’OCP Group, géant phosphatier marocain, et l’École 42 Paris, fondée par Xavier Niel et Nicolas Sadirac en 2013.

Contrairement à son modèle, 1337 tire son nom du leet speak, langage créé par des hackers dans les années 1980, traduisant les lettres en chiffres pour une compréhension réservée aux initiés (L=1, E=3, T=7). La gratuité totale, la disponibilité 24/7 et une indemnité mensuelle de 1 000 dirhams font partie des avantages offerts aux étudiants, tous boursiers, grâce au financement conjoint de l’UM6P et de l’OCP Group.

Le campus 1337, ouvert en 2019, est la deuxième école de peer-learning du pays après Khourigba (2018) et précédant Tétouan (2021). Avec près de 2 000 étudiants actuels, ce nombre devrait atteindre 3 000 avec l’ouverture d’un nouveau campus à Rabat en 2024.

Pas de prérequis de diplôme ni de connaissances informatiques ne sont exigés pour les candidats. Après des tests en ligne et une évaluation de leur autonomie, les étudiants sélectionnés passent la redoutable “piscine”, un test de quatre semaines d’apprentissage intensif du codage.

Dans un cadre non conventionnel, 1337 privilégie l’apprentissage par projets, permettant aux étudiants de 18 à 30 ans d’acquérir des compétences directement applicables sur le marché du travail. Les opportunités d’emploi abondent, et à la fin de leur formation de deux ans et demi à quatre ans, les diplômés peuvent percevoir un salaire mensuel compris entre 11 000 et 12 000 dirhams, presque équivalent à celui d’un ingénieur au Maroc.

Au-delà de la formation, 1337 s’inscrit dans un écosystème global au sein du campus de l’UM6P, offrant aux étudiants un incubateur, un espace de co-working, et des partenariats potentiels pour développer leurs projets. Hicham El Habti, président de l’UM6P, ambitionne de faire de l’université la cité de l’innovation africaine, formant non seulement les talents nationaux, mais aussi panafricains.

Le campus héberge diverses entités axées sur les nouvelles technologies, telles que la School of Computer Science, le Green Tech Institute (GTI), l’Institute of Science, Technology and Innovation, l’ESAFE, et la School of Architecture, Planning & Design. L’UM6P aspire à devenir le centre d’innovation africain et abrite déjà le centre African Studies et l’African Academy of Industrial Training, visant à former les cadres africains de demain.

Si l’université cherche à attirer les talents africains, elle s’engage également à accroître la présence des femmes dans les formations numériques. Actuellement représentant 14 % des effectifs de 1337, les femmes sont en progression constante. Malgré cette sous-représentation, des étudiantes comme Rim, 21 ans, se démarquent, intégrant 1337 en raison de son adaptation au système académique. En fournissant un écosystème complet et des opportunités, l’UM6P s’efforce de façonner les leaders et innovateurs de demain sur le continent africain.

Shares:

Related Posts

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *