ACTUALITE

Affaire d’escroquerie au Bénin : Alexis Akakpo, directeur général, prétend être victime de pratiques fétichistes après avoir été dépouillé de 314 millions de francs CFA

Affaire d'escroquerie au Bénin : Alexis Akakpo, directeur général, prétend être victime de pratiques fétichistes après avoir été dépouillé de 314 millions de francs CFA

Alexis Akakpo, directeur général de l’Office Béninois du Sport Scolaire et Universitaire (OBSSU), est actuellement poursuivi pour complicité d’escroquerie dans une affaire où son ami Roland Zossou est l’accusé principal. Akakpo conteste vigoureusement ces accusations et prétend être lui-même une victime de pratiques fétichistes. Il rejette les allégations qui pèsent contre lui et affirme avoir été escroqué dans cette même affaire.

Au Bénin, Alexis Akakpo fait face à deux dossiers distincts, et lors de leur comparution devant la Cour de répression des infractions économiques et du terrorisme (Criet) le 12 février 2024, Akakpo et Roland Zossou ont répondu aux questions relatives au deuxième dossier d’escroquerie qui les concerne.

La victime dans cette nouvelle affaire prétend avoir perdu plus de 229 millions de francs CFA dans une prétendue affaire de contrat d’intermédiaire de fibre de coton. Selon ses déclarations, c’est Alexis Akakpo, le directeur général de l’OBSSU, qui lui aurait présenté cette opportunité d’affaire en 2019. Convaincu par les affirmations d’Akakpo, l’homme a investi cette somme importante dans une affaire qui s’est révélée être fictive. Il a mis du temps à réaliser qu’il avait été escroqué.

Pour apaiser la victime, Roland Zossou est intervenu en se faisant passer pour le neveu du président du Patronat, Eustache Kotigan. La victime a finalement investi les 229 millions de francs CFA en plusieurs versements, sans voir les résultats promis. À un moment donné, il a découvert que les documents présentés comme appartenant à la Société pour le Développement du Coton (SODECO) comportaient des informations douteuses.

Lors de son passage à la barre, Alexis Akakpo a nié toute complicité d’escroquerie. Selon les informations de Libre Express, le prévenu a déclaré à la Criet qu’il était également une victime dans cette affaire. Il a affirmé que son ami Roland Zossou lui avait extorqué 314 millions de francs CFA en faisant les mêmes promesses qu’à l’autre victime. Akakpo a précisé devant la Cour que Zossou lui avait soutiré l’intégralité de son salaire, de ses primes, de ses indemnités et de toutes ses autres ressources.

Shares:

Related Posts

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *