POLITIQUEPolitique Afrique

Diaspora Congolaise en Action : Première Participation Historique aux Élections en France

Diaspora Congolaise en Action : Première Participation Historique aux Élections en France

Ce mercredi, plus de 45 millions de Congolais sont appelés aux urnes pour participer aux élections présidentielle et législatives. Ce scrutin revêt également une importance particulière pour la diaspora congolaise installée en France. Entre émotions et patriotisme, certains vont exercer leur droit de vote pour la première fois à Paris. Ces élections se déroulent dans un contexte sécuritaire tendu en République démocratique du Congo.

“Enfin, notre voix va compter !”, s’exclame Ricardo Musungau, Congolais résidant en France depuis 23 ans. C’est la première fois qu’il peut voter depuis l’étranger aux élections présidentielle et législatives en RDC. Fervent admirateur du président sortant Félix Tshisekedi, surnommé “Fatshi Béton” par ses partisans, Musungau exprime sa satisfaction quant à la facilité d’obtenir les documents nécessaires pour voter. Il arpente le quartier Château-Rouge à Paris, surnommé le “petit Congo”, chantant les louanges de son candidat.

Pour la première fois depuis l’indépendance en 1960, ce scrutin dépasse les frontières de la RDC pour inclure la participation de la diaspora. Les ambassades des cinq pays retenus par la commission électorale – France, Belgique, Afrique du Sud, États-Unis et Canada – ont enregistré leurs ressortissants sur les listes électorales en début d’année. Bien que symbolique avec un total de 13 290 électeurs (dont 5 822 en France), ce vote marque une reconnaissance importante pour la diaspora congolaise, dont beaucoup ont dû fuir le pays par le passé.

La Belgique, ancienne puissance coloniale, a accueilli de nombreux opposants, dont le père du président actuel, Etienne Tshisekedi. La diaspora contribue également significativement à l’économie congolaise, apportant environ 1,7 milliard de dollars en 2022, notamment pour les frais de scolarité et les soins de santé.
Cependant, certains estiment que cette opération est “complètement insignifiante” en raison de l’exclusion de pays limitrophes, où se trouvent la majorité des Congolais de l’étranger. Ces diasporas, souvent opposées au régime en place, ne bénéficient pas du droit de vote.

À Château-Rouge, bien que certains saluent la possibilité de participer au scrutin, beaucoup sont sceptiques quant à son impact réel. La question de savoir si ce vote de la diaspora sera pris en considération et organisé de manière équitable suscite des doutes parmi les résidents interrogés. Certains soulignent également l’impossibilité pour les détenteurs de la double nationalité de participer.
Au total, 24 candidats, dont le président sortant Félix Tshisekedi, sollicitent le vote du peuple lors de ces élections présidentielle et législatives en République démocratique du Congo.

Shares:

Related Posts

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *