ACTUALITE

Guinée : Trois jours de deuil national décrétés en hommage aux victimes de l’explosion du dépôt de carburant

Guinée : Trois jours de deuil national décrétés en hommage aux victimes de l'explosion du dépôt de carburant

Le colonel Mamady Doumbouya, le chef militaire au pouvoir en Guinée, a déclaré mercredi soir un deuil national de trois jours en mémoire des victimes de l’explosion et de l’incendie tragiques survenus au principal dépôt de carburant de Conakry.

Le centre-ville de la capitale demeurait paralysé mercredi après la tragédie survenue dans la nuit de dimanche à lundi.
“Confrontés à cette épreuve douloureuse, je déclare un deuil national de trois jours à partir de jeudi” en hommage aux 18 décès et aux plus de 200 blessés lors de la catastrophe, a déclaré le colonel Doumbouya dans un discours diffusé à la télévision publique guinéenne. Le colonel Doumbouya avait renversé le président Alpha Condé en septembre 2021, mettant fin à plus de 10 ans de règne.

La commune de Kaloum, le centre névralgique des affaires à Conakry, a subi de graves dommages matériels et a vu son économie s’arrêter en raison de l’explosion survenue dans la nuit.
Malgré l’annonce de la réouverture minimale des bureaux plus de deux jours après l’explosion, le centre-ville de Conakry restait paralysé mercredi.

Dans une entreprise spécialisée en communication et conseil appelée Galaxie Communication, le désarroi était palpable. Le directeur général, Mamadou Dian Diallo, a exprimé son choc en regardant les dégâts : C’est incroyable ce qui s’est passé ici. Regardez ces fenêtres. Regardez mon bureau. Imaginez si cette explosion avait eu lieu en pleine journée, un jour ouvrable ?

À proximité, l’immeuble de sept étages abritant l’office guinéen de publicité ressemblait à un squelette éventré, avec des fenêtres soufflées et des employés s’affairant à nettoyer les bureaux jonchés de débris.
Même la prison centrale de Conakry, située dans le quartier Coronthie, l’épicentre de l’explosion, n’a pas été épargnée. Charles Alphonse Wright, le ministre de la Justice, a annoncé qu’il y avait eu 33 blessés, dont quatre graves.

Une enquête judiciaire sur des faits présumés d’incendie volontaire a été ouverte par le Procureur général pour déterminer les causes du sinistre et tenter d’établir les responsabilités. Aucune information n’est disponible pour l’heure sur l’origine de l’incendie.

Les réactions internationales et les messages de solidarité ont continué d’affluer mercredi. Le pape François a exprimé sa proximité aux familles des personnes décédées et aux blessés. Moussa Faki Mahamat, président de la commission de l’Union africaine, a présenté ses sincères condoléances et sa profonde compassion aux familles des victimes.

La commission de la Communauté économique des États de l’Afrique de l’Ouest (CEDEAO) a appelé les pays membres et la communauté internationale à apporter leur soutien à la Guinée dans ces moments difficiles.
Selon le gouvernement, sur les 212 personnes admises dans les structures sanitaires, 127 ont pu regagner leurs domiciles, tandis que 85 sont toujours hospitalisées, dont quatre en soins intensifs. L’approvisionnement en gasoil a repris, bien que la restriction des camions-citernes soit maintenue.

Mercredi matin, des chauffeurs et conducteurs de moto-taxi ont manifesté pour demander de l’essence dans plusieurs localités, entraînant la fermeture de la plupart des stations-service par crainte d’attaques. Cela a provoqué une forte augmentation du prix de l’essence sur le marché noir.

Shares:

Related Posts

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *