ACTUALITE

Le PPA-CI de Gbagbo Critique Vertement la CEDEAO après le Retrait du Mali, du Niger et du Burkina

Le PPA-CI de Gbagbo Critique Vertement la CEDEAO après le Retrait du Mali, du Niger et du Burkina

Suite au retrait du Niger, du Burkina Faso et du Mali de la Communauté économique des États de l’Afrique de l’Ouest (CEDEAO), le Parti des peuples africains-Côte d’Ivoire (PPA-CI) fondé par Laurent Gbagbo adresse un message significatif aux dirigeants de cette organisation sous-régionale.

Dans un communiqué conjoint, le Mali, le Burkina Faso et le Niger ont justifié leur retrait de la CEDEAO en évoquant des divergences avec l’organisation. Ils estiment que la CEDEAO s’est éloignée des idéaux des pères fondateurs et du panafricanisme, l’accusant de trahir ses principes fondateurs et de représenter une menace pour ses États membres et leurs populations.

Le PPA-CI de Laurent Gbagbo exprime des regrets face à la “crise de confiance” qui s’est installée entre la CEDEAO et ces trois pays. Le parti rappelle son engagement constant à attirer l’attention des dirigeants de la CEDEAO sur les conséquences préjudiciables, pour les populations, des mesures de rétorsion prises contre les États ayant connu des ruptures de l’ordre constitutionnel. Il souligne la position de Laurent Gbagbo, opposé à une intervention militaire de la CEDEAO pour réinstaller Mohamed Bazoum au pouvoir au Niger.

Sébastien Dano Djédjé, président exécutif du PPA-CI, affirme dans le communiqué que la décision de retrait des trois États de l’Association des États de l’Afrique de l’Ouest (AES) de la CEDEAO confirme les préoccupations du PPA-CI et de Laurent Gbagbo. Il critique la gouvernance belliciste des crises politiques par les dirigeants de la CEDEAO et leur tendance à recourir à des sanctions violentes, injustes, inhumaines et illégales, nuisant principalement aux populations.

Le PPA-CI réaffirme sa solidarité envers les peuples frères du Burkina Faso, du Mali et du Niger, appelant à soutenir les mesures prises par les autorités de l’Association des États de l’Afrique de l’Ouest face aux menaces existentielles. Le parti exhorte également à tirer des enseignements du retrait de la CEDEAO de ces trois pays.

Shares:

Related Posts

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *